Accéder au contenu principal

Les Bleus dominent l'Uruguay et concluent l'année sur une victoire

Antoine Griezmann au duel avec Bruno Mendez, mardi 20 novembre 2018.
Antoine Griezmann au duel avec Bruno Mendez, mardi 20 novembre 2018. Benoit Tessier, Reuters

Les champions du monde français ont conclu, mardi soir, une année 2018 qui restera dans l'histoire en battant l'Uruguay (1-0), en amical, au Stade de France. Les Bleus ont remporté la mise grâce à un penalty d'Olivier Giroud.

PUBLICITÉ

Les Bleus de Didier Deschamps, qui ne disputeront pas les phases finales de la Ligue des nations en juin, ont profité de leur dernière sortie en 2018, pour s'imposer contre l'Uruguay (1-0), mardi 20 novembre au Stade de France. Malgré plusieurs occasions françaises, l'unique but de la partie, plutôt dominée par les Français, a été inscrit sur penalty par Olivier Giroud (52e).

Kylian Mbappé est lui sorti sur blessure, à la demi-heure de jeu, en se tenant l'épaule droite après être mal retombé lors d'une chute dans la surface de réparation adverse. À huit jours d'un choc contre Liverpool en Ligue des champions, c'est surtout une mauvaise nouvelle pour son club qui a vu aussi Neymar se blesser mardi avec la Seleçao.

Les Bleus ont mis les ingrédients qui manquaient lors de la prestation famélique de Rotterdam : de l'intensité dans les duels, des combinaisons rapides, de la fluidité au milieu de terrain... et un but.

Face à son pays de cœur, "l'Uruguayen" Antoine Griezmann a obtenu un penalty sur une frappe touchée par une main adverse. L'attaquant de l'Atlético Madrid s'est effacé pour laisser le soin à Olivier Giroud, en manque d'efficacité sous le maillot bleu et avec Chelsea, de transformer la sentence (52e).

Solidité défensive

Deschamps peut aussi se réjouir d'avoir retrouvé la solidité défensive qui fait la marque de fabrique des Bleus, malgré les nombreux changements effectués dans son onze de départ. Le sélectionneur a en effet surpris en alignant d'entrée Adil Rami et Mamadou Sakho en défense centrale, une association inédite depuis le 9 juin 2013.

Deschamps a aussi profité de cette rencontre sans enjeu pour lancer dans le grand bain Ferland Mendy, le latéral gauche de Lyon, et offrir une première titularisation à son coéquipier en club Tanguy Ndombélé.

La prestation offensive des Bleus, certes intéressante, s'est toutefois effectuée face à une défense uruguayenne sans grande expérience, puisque le sélectionneur Oscar Tabarez était privé de son gardien Fernando Muslera et de ses quatre défenseurs habituels, notamment le capitaine Diego Godin.

Privée de "Final Four" en Ligue des nations, l'équipe de France va désormais se tourner vers l'Euro-2020, son prochain objectif, avec l'ambition de reproduire le doublé Mondial-Euro que leurs aînés ont réalisé en 1998 et 2000.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.