Accéder au contenu principal

Le Sud-Coréen Kim Jong-yang élu à la présidence d'Interpol, le candidat russe battu

Entrée du siège d'Interpol à Lyon, en France, le 6 mai 2010.
Entrée du siège d'Interpol à Lyon, en France, le 6 mai 2010. Jean-Philippe Ksiazek, AFP

Le candidat sud-coréen a été élu à la tête d'Interpol, la plus importante organisation de police au monde, mercredi. L'élection avait donné lieu à une passe d'armes entre Moscou et Washington, opposé à la candidature du russe Alexandre Prokoptchouk.

PUBLICITÉ

Le Sud-Coréen Kim Jong-yang a été élu, mercredi 21 novembre, président d'Interpol pour un mandat de deux ans face au candidat russe Alexandre Prokoptchouk, a annoncé la plus importante organisation de police au monde sur Twitter. Les délégués d'Interpol l'ont élu lors d'une assemblée générale à Dubaï.

Kim Jong-yang était déjà président par intérim d'Interpol depuis la "démission" subite en septembre de son ancien patron, Meng Hongwei, accusé de corruption en Chine.

Sa succession a donné lieu à une passe d'armes entre Moscou et Washington, le Kremlin accusant les États-Unis d'ingérence après qu'un groupe de sénateurs américains a pris publiquement parti contre le candidat russe Alexandre Prokoptchouk.

>> À lire : La candidature d’Alexander Prokopchuk à la tête d’Interpol fait polémique

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.