Accéder au contenu principal
PAKISTAN

Pakistan : le consulat de Chine à Karachi visé par une attaque

Des forces de sécurité pakistanaises sur les lieux de l'attaque qui a visé vendredi le consulat de Chine à Karachi.
Des forces de sécurité pakistanaises sur les lieux de l'attaque qui a visé vendredi le consulat de Chine à Karachi. Akhtar Soomro, Reuters
2 mn

Deux policiers pakistanais ont été tués vendredi matin dans une attaque armée contre le consulat de Chine à Karachi, dans le sud du Pakistan.

Publicité

Deux policiers pakistanais ont été tués vendredi 23 novembre alors qu'ils empêchaient des hommes armés de prendre d'assaut le consulat chinois de Karachi, la plus grande ville du Pakistan. "Un groupe pouvant compter jusqu'à quatre hommes a tenté d'entrer dans le consulat chinois. Ils ont été interceptés à un premier check-point par nos gardes", a déclaré à l'AFP Javaid Alam Odho, un responsable de la police pakistanaise. Un "échange de tirs avec les assaillants a tué deux policiers et en a blessé sérieusement un troisième", a-t-il ajouté.

Les assaillants "se sont enfuis", a affirmé Javaid Alam Odho. Des forces de sécurité ont été appelées en renfort pour mener des recherches, a-t-il dit.

Revendication de l'Armée de libération du Baloutchistan

L'attaque a été revendiquée par un mouvement séparatiste, l'Armée de libération du Baloutchistan (ALB), une province instable du sud-ouest du Pakistan. L'ALB est un des groupes opérant au Baloutchistan, une province à la fois le théâtre d'attentats de groupes islamistes armés mais aussi d'attaques par des rebelles locaux plaidant pour l'autonomie, sinon l'indépendance, de leur région.

La Chine a aussitôt fermement condamné l'attaque et a demandé au Pakistan de prendre "des mesures concrètes pour assurer la sécurité des citoyens et des institutions chinois au Pakistan".

Le Baloutchistan est la plus vaste, mais aussi la plus pauvre province du Pakistan, malgré ses importants gisements gaziers et miniers. Pékin est le principal allié et bienfaiteur d'Islamabad, consacrant des milliards de dollars d'investissements dans des projets d'infrastructures au Pakistan.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.