Accéder au contenu principal

Le changement climatique menace l'économie, dit un rapport gouvernemental américain

Inondations à Houston, au Texas, après le passage de la tempête Harvey fin août 2018.
Inondations à Houston, au Texas, après le passage de la tempête Harvey fin août 2018. Adrees Latif, Reuters

Le changement climatique affecte déjà les économies américaine et mondiale et ses conséquences ne feront que s'aggraver si des mesures drastiques ne sont pas prises, selon un rapport gouvernemental américain publié vendredi.

PUBLICITÉ

C’est un rapport gouvernemental américain qui va à l’encontre des prises de positions de Donald Trump sur le changement climatique. Ce phénomène affecte déjà les économies américaine et mondiale et ses conséquences négatives ne feront que s'aggraver si des mesures drastiques ne sont pas prises pour réduire les émissions des gaz à effet de serre, selon un document publié vendredi 23 novembre.

"Vu le niveau historique des émissions de gaz à effet de serre, les pertes aux Etats-Unis pourraient atteindre des centaines de milliards de dollars dans plusieurs secteurs d'ici la fin du siècle", explique le dernier "National Climate Assessment", une "évaluation" mandatée par le Congrès américain et rédigée par plus de 300 scientifiques.

"Sans des efforts substantiels et soutenus pour l'atténuer au niveau mondial et d'adaptation au niveau régional, le changement climatique va affecter de manière de plus en plus négative les infrastructures et les biens américains ainsi que le taux de croissance économique au cours de ce siècle", insistent ses auteurs.

"Les conséquences du changement climatique au-delà de nos frontières vont affecter de plus en plus notre commerce et notre économie, notamment les prix à l'import et à l'export ainsi que les entreprises qui ont des investissements et des chaînes d'approvisionnement à l'étranger", préviennent-ils dans ce texte de plus de 1 000 pages.

"Dégâts considérables pour l'économie américaine"

Donald Trump, qui a par le passé qualifié de "canular" le changement climatique et doute de ses causes humaines, a remis récemment en cause le rapport de l'an dernier. Cette étude, qui concluait que le changement climatique était bien réel et résultait probablement des activités humaines, avait pourtant reçu le feu vert de la Maison Blanche pour être rendue publique.

Il y a seulement deux jours, le président des États-Unis, qui a retiré en 2017 la première économie mondiale de l'accord de Paris sur le climat, a une nouvelle fois invoqué la météo pour prouver le bien-fondé de son scepticisme. "La vague de froid brutale et prolongée pourrait battre tous les records. Qu'est donc devenu le réchauffement climatique ?", a-t-il fait mine de s'interroger dans un tweet.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.