Accéder au contenu principal

Victorieuse des Bleus, la Croatie remporte la Coupe Davis 2018

La Croatie remporte face aux Français la dernière édition de la Coupe Davis dans sa formule traditionnelle.
La Croatie remporte face aux Français la dernière édition de la Coupe Davis dans sa formule traditionnelle. Pascal Rossignol, Reuters

Tenante du titre en Coupe Davis, la France n'a pas réussi à conserver sa couronne. Une grosse déception pour Yannick Noah et ses hommes, sèchement battus par une Croatie qui aura évolué un cran au-dessus des Bleus tout le week-end (3-1).

Publicité

envoyé spécial au stade Pierre-Mauroy (Villeneuve d'Ascq, France).

Il n'y aura pas eu de miracle. Plombée par un vendredi noir, réduite à l'exploit après les défaites d'entrée de Jeremy Chardy et Jo-Wilfried Tsonga, l'équipe de France de Coupe Davis n'a pas réussi à renverser la vapeur, laissant à la Croatie le privilège de remporter sa deuxième Coupe Davis, 13 ans après le triomphe de la génération 2005.

Le double de samedi, remporté par la paire Mahut-Herbert, avait laissé aux Bleus un mince espoir, mais la marche était tout simplement trop haute. Du haut de son mètre 98, Marin Cilic s'est chargé de mettre un terme au suspense, dimanche 25 novembre, en dominant Lucas Pouille en trois manches (7-6, 6-3, 6-3), devant un public pourtant tout acquis à la cause du Français. Le Nordiste, laissé sur le banc pour les simples de vendredi, avait un esprit revanchard et n'a globalement pas démérité face au 7e joueur mondial.

Pouille s'est accroché, mais Cilic était au-dessus

Les deux joueurs, particulièrement crispés à l'entame du match, ont toutefois tenu leur service durant toute la première manche. Un impératif toutefois plus compliqué à réaliser pour Pouille, qui a dû écarter deux balles de break dans ce premier set, tandis que Cilic n'a jamais tremblé sur sa mise en jeu. Et lorsqu'il a fallu serrer la vis, le Croate s'est montré le plus précis, en arrachant la première manche au tie-break (7-6 (3)), en près d'une heure de jeu.

Un coup dur pour le clan français, qui a donné la tendance d'une partie disputée, mais qui n'a jamais vraiment semblé pouvoir échapper à Cilic. Sur un coup droit surpuissant, le Croate a pris les commandes du deuxième set en breakant à 2-2. Et même si Pouille est parvenu à écarter quatre balles de set sur son service, à 5-2, il a plié juste derrière (6-3).

Avec deux sets en poche, Cilic n'a plus lâché son emprise. Solide sur son service – qu'il n'aura finalement jamais concédé ce week-end – il s'est une nouvelle fois emparé de celui de son adversaire à 2-2, avant de dérouler vers le gain de ce troisième set (6-3), synonyme de succès historique pour la jeune république croate.

Clap de fin

Frustrant, forcément, pour des Bleus qui se rêvaient en double champions, même s'ils savaient déjà dès vendredi que le titre s'était éloigné. Jamais, depuis 1939 et un improbable retour de l'Australie face aux États-Unis, une équipe n'était parvenue à combler un retard de deux points en finale.

Victorieuse 3-1, la Croatie était tout simplement meilleure, et c'est en toute logique qu'elle restera dans l'histoire comme la dernière sélection à avoir soulevé la Coupe Davis après avoir triomphé de sa formule traditionnelle. En 2019, les Croates défendront bien leur titre, mais sur un format plus ramassé : une semaine de compétition à Madrid, où se retrouveront les meilleures nations pour un tournoi plus conforme aux mécaniques qui régissent le sport moderne : court, efficace, et surtout lucratif. La fin d'une ère, tout simplement.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.