Accéder au contenu principal

Ligue des champions : le Real Madrid et Manchester United qualifiés, l’OL y est presque

Les Lyonnais joueront leur qualification en Ukraine.
Les Lyonnais joueront leur qualification en Ukraine. Jeff Pachoud, AFP

Malgré un très bon résultat face à Manchester City (2-2), l'Olympique Lyonnais n'a pas validé sa qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions puisque le Chakhtior s'est imposé à Hoffenheim (2-3). L'OL jouera son billet en Ukraine.

Publicité

Décidément, la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions se fait désirer du côté de Lyon. Frustrés lors de leurs deux dernières sorties européennes face à Hoffenheim (ils avaient été rejoints dans les arrêts de jeu, en octobre puis en novembre), les Lyonnais sont une fois encore passés tout près de valider leur qualification pour les 8e de finale de la plus prestigieuse des compétitions continentales.

Un résultat nul aurait pu suffire au bonheur des hommes de Bruno Genesio, qui ont réalisé une très belle prestation face à Manchester City (2-2). Mais cette fois, un petit but du Chakhtior Donetsk face à Hoffenheim, dans les arrêts de jeu (2-3), a donné aux Ukrainiens le droit de rêver à un improbable "come-back". Les deux clubs s’affronteront pour une "finale" lors de la 6e journée et l’OL devra à tout prix éviter la défaite à Lviv, où évolue le club ukrainien.

L’OL, franchement convaincant ce soir face à City, pourra nourrir une fois encore quelques regrets. Dominateurs durant tout le premier acte, brouillons dans le dernier geste et même parfois frustrés par les montants (Cornet, 44e), les Lyonnais sont passés tout près de rentrer aux vestiaires avec un avantage au score.

Une anomalie réparée juste avant l’heure de jeu d’une superbe frappe du gauche, qu’Ederson n’a pu qu’accompagner du regard dans ses filets (1-0, 55e). Ce court avantage n’a pas tenu longtemps, puisque Laporte a remis les deux équipes à égalité d'une belle tête (1-1, 62e). Mais Lyon, qui s'est rapidement remis de cette frustration, a repris les devants par Cornet, qui a signé un superbe doublé d'une frappe à ras de terre (2-1, 81e). Mais une nouvelle fois, les Lyonnais ont plié sur l’une des rares incursions adverses. De la tête, Agüero a permis aux siens de recoller (2-2, 83e), scellant le sort de la rencontre et prolongeant un peu l’intérêt de ce groupe F.

La Roma, l’Ajax, Man. United et le Real verront le printemps

Dans les autres groupes, le suspense a pris du plomb dans l’aile, et plusieurs clubs ont validé leur présence dans le top 16 européen. Dans la poule G, notamment, l’AS Rome et le Real Madrid ont pu fêter leur qualification avant même le coup d’envoi de leur duel, puisque la victoire du Viktoria Plzen sur la pelouse du CSKA Moscou (1-2). Roma – Real, un duel pour la première place qui a finalement tourné à l’avantage des Madrilènes, victorieux au Stadio Olimpico (0-2).

Le groupe H s’est également éclairci, même si Manchester United a dû attendre les arrêts de jeu pour prendre le dessus sur les Young Boys Berne à domicile (1-0). Un succès qui valide la qualification des Red Devils, puisque le FC Valence s’est incliné à Turin (1-0). La Juventus, qualifiée depuis la 4e journée de cette phase de groupes, conserve la tête du classement.

Il n’y avait déjà plus beaucoup de place pour la surprise dans le groupe E, et la dernière journée se résumera à un duel pour la première place entre le Bayern Munich et l’Ajax Amsterdam. Les Bavarois, qui vivent un cauchemar en Bundesliga, se sont rassurés en atomisant Benfica (5-1). Un succès qui leur permet de conserver la tête, devant l’Ajax, qualifiée après son succès en Grèce face à l’AEK Athènes (0-2).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.