Accéder au contenu principal

Tensions Russie-Ukraine : Paris appelle les deux parties à "faire preuve de retenue"

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian (à droite), et son homologue russe, Sergueï Lavrov.
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian (à droite), et son homologue russe, Sergueï Lavrov. Capture d'écran France 24

Apaiser les tensions entre la Russie et l'Ukraine. Tel a été, mardi, le message affiché par le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, lors de la conférence de presse commune avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

Publicité

La France a renouvelé, mardi 27 novembre, son appel à la désescalade entre la Russie et l'Ukraine après l'incident en mer d'Azov, soulignant que la forte remilitarisation de cette zone ne conduirait qu'à "aggraver les tensions".

"La force remilitarisation de la zone ne peut conduire qu'à aggraver les tensions et à favoriser des incidents graves tels que celui de dimanche", a déclaré Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, qui recevait son homologue russe au Quai d'Orsay.

"Un geste est attendu de la Russie"

"La France en appelle aux parties pour qu'elles favorisent un apaisement de la situation et que chacun fasse preuve de retenue. Nous souhaitons en particulier qu'une initiative russe puisse permettre d'apaiser cette tension", a ajouté Jean-Yves Le Drian lors d'un point de presse conjoint avec Sergueï Lavrov.

La déclaration de Jean-Yves Le Drian

Il a de nouveau demandé la libération des marins et navires ukrainiens capturés dimanche par la marine russe : "Un geste est attendu de la Russie, que les prisonniers et les bateaux soient relâchés au plus vite". Le ministre français a précisé qu'il téléphonerait à son homologue ukrainien, Pavlo Klimkine, "pour l'encourager à rechercher la désescalade" également.

Trois marins ukrainiens emprisonnés

Trois marins ukrainiens ont été placés mardi en détention provisoire pour deux mois, accusés d'avoir franchi illégalement la frontière russe, conformément à la décision d'un tribunal de cette péninsule annexée par la Russie. Ils font partie de la vingtaine de marins capturée dimanche par les gardes-côtes russes au large de la Crimée.

Tensions Russie - Ukraine : "Il y a une contradiction dans les propos du chef de la diplomatie française"

Au total, une douzaine de marins ukrainiens doivent être présentés mardi devant un juge à Simféropol, le chef-lieu de la péninsule de Crimée annexée par la Russie en 2014, selon la même source. Le reste des 24 marins ukrainiens capturés sont censés comparaître devant le tribunal mercredi.

L’incident armé de dimanche a fait plusieurs blessés parmi les Ukrainiens et suscité un tollé en Ukraine et chez ses alliés occidentaux.

Avec Reuters et AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.