Accéder au contenu principal

Soutenue par Trump, la sénatrice républicaine Cindy Hyde-Smith réélue dans le Mississippi

La républicaine Cindy Hyde-Smith durant un meeting à Jackson (Mississippi), le 27 novembre 2018.
La républicaine Cindy Hyde-Smith durant un meeting à Jackson (Mississippi), le 27 novembre 2018. Jonathan Bachman, Reuters

La sénatrice républicaine sortante Cindy Hyde-Smith, controversée pour des propos aux échos racistes, a été réélue mardi dans le Mississippi après avoir reçu le soutien appuyé de Donald Trump. Celui-ci conforte ainsi sa majorité au Sénat.

PUBLICITÉ

La républicaine Cindy Hyde-Smith a remporté mardi l'élection sénatoriale partielle dans le Mississippi face au démocrate Mike Espy, permettant au Parti républicain d'étendre ainsi sa majorité au Sénat américain.

Cindy Hyde-Smith, 59 ans, ancienne démocrate qui a obtenu le soutien de Donald Trump, devient la première femme à représenter le Mississippi au Congrès.

Elle succède au sénateur Thad Cochran, parti à la retraite deux ans avant la fin de son mandat et dont elle assurait l'intérim depuis le 1er avril dernier.

Le Mississippi, fief républicain

Le Mississippi, État du sud des États-Unis, est considéré comme un fief électoral républicain et n'a plus élu de sénateur démocrate depuis 1982.

Un second tour entre Hyde-Smith et Espy s'est déroulé mardi, conformément à la loi électorale locale, après qu'aucun candidat n'a réuni plus de 50 % des voix lors de l'élection il y a trois semaines.

Avec ce succès, les républicains disposeront, à partir du 1er janvier prochain, de 53 sièges au Sénat, contre 47 pour les démocrates, qui ont toutefois obtenu lors de ces élections de mi-mandat le contrôle de la Chambre des représentants.

Donald Trump avait pris part lundi à deux rassemblements de campagne dans cet État qui a massivement voté pour lui lors de la présidentielle de 2016. Il a dit mardi soir être "très fier" de Cindy Hyde-Smith.

Propos racistes

Cindy Hyde-Smith, au cœur d'une polémique depuis le début du mois après la diffusion d'une vidéo dans laquelle elle tient des propos jugés racistes, a tenu à remercier le président américain pour son soutien.

En présentant l'un de ses partisans devant quelques supporteurs, elle a ainsi affirmé qu'elle se placerait "au premier rang" si celui-ci l'invitait à une "pendaison publique", dans cet État où la mémoire des nombreux lynchages de Noirs, perpétrés jusqu'à la fin des années 1960, reste douloureuse. À une autre occasion, elle a salué la "superbe idée" de restreindre l'accès aux urnes des étudiants progressistes, alors que plusieurs États ont été accusés de limiter le vote des minorités.

Il s'agit d'une victoire des "valeurs conservatrices", a-t-elle dit lors d'un discours devant ses partisans.

Mike Espy, qui fut secrétaire à l'Agriculture dans l'administration Clinton, a déclaré avoir appelé Cindy Hyde-Smith pour concéder sa défaite.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.