Accéder au contenu principal

Recrudescence du virus Ebola dans l'est de la RD Congo

Équipe médicale à Beni, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, le 25 août 2018.
Équipe médicale à Beni, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, le 25 août 2018. OMS-Junior Kannah, Reuters

La dixième épidémie du virus Ebola qui frappe actuellement la République démocratique du Congo est la plus virulente dans l'histoire du pays, annonce le gouvernement congolais. Quelque 426 cas ont été diagnostiqués.

PUBLICITÉ

L'épidémie d'Ebola dans l'est de la RD Congo devient la deuxième épidémie la plus grave de l'histoire du virus, avec quelque 426 cas confirmés, d'après les chiffres annoncés par le ministère congolais de la Santé jeudi 29 novembre.

L'épidémie de fièvre hémorragique, qui s'est déclarée en août dernier, a tué jusqu'à 245 personnes dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, où les attaques de groupes armés et la résistance opposée par certaines communautés au travail des équipes de santé nuisent à la réponse sanitaire des autorités.

>> À lire :  La RD Congo fait face à la première épidémie d'Ebola en zone de conflit

Depuis la découverte du virus en 1976, dans ce qui était encore le Zaïre, la RDC a subi dix épidémies. Celle en cours est la plus importante. Mais elle reste sans commune mesure avec l'épidémie de 2013-2016 qui a frappé trois pays d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Libéria et Sierra Leone), où plus de 28 000 cas avaient été recensés, dont plus de 11 000 mortels selon des données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"C’est un contexte très difficile, explique sur RFI Tarik Yacharevitch, porte-parole de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS). "Il y a eu un grand nombre d’incidents sécuritaires dans les dernières semaines, les derniers mois, qui ont ralenti notre travail. Mais nous sommes là. L’OMS a plus de 300 personnes sur le terrain et nous faisons de notre mieux pour mettre en place toutes les mesures de riposte."

>>À lire sur RFI : RDC: l’épidémie d’Ebola a déjà fait plus de 240 victimes

Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.