Accéder au contenu principal

Au Royaume-Uni, la vidéo de l'agression d'un réfugié syrien à l'école devient virale

Le jeune réfugié syrien a été agressé dans l'enceinte de son école, dans le nord du Royaume-Uni, le 25 octobre.
Le jeune réfugié syrien a été agressé dans l'enceinte de son école, dans le nord du Royaume-Uni, le 25 octobre. Gofoundme

La vidéo de l'agression d'un jeune réfugié de 15 ans dans une école dans le nord du Royaume-Uni est devenue virale en deux jours. Depuis, un jeune de 16 ans a été inculpé et une collecte de fonds a recueilli plus de 160 000 € pour le Syrien.

PUBLICITÉ

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux au Royaume-Uni. Un réfugié syrien de 15 ans en tee-shirt blanc et avec un bras dans le plâtre est chahuté, insulté avant d'être plaqué au sol par son agresseur de 16 ans. "Je vais te noyer", lui assène-t-il en lui versant une bouteille d'eau au visage. Le jeune Syrien finit par quitter les lieux sous les rires de son agresseur.

Les faits remontent au 25 octobre dernier et se sont déroulés dans l'Almondbury Community School, à Huddersfield, dans le nord de l’Angleterre, selon le quotidien britannique The Guardian. La victime, prénommée Jamal, a rejoint le Royaume-Uni en 2016 avec sa famille après avoir fui la Syrie et le régime de Bachar al-Assad.

La vidéo, diffusée mardi 27 novembre sur les réseaux sociaux, est rapidement devenue virale. Depuis, un lycéen de 16 ans a été inculpé et est appelé à comparaître devant un tribunal pour enfants, a indiqué la police du comté de West Yorkshire (nord).

Le hijab de sa sœur retiré

Selon les médias britanniques, la famille envisage de déménager. La sœur de Jamal, qui fréquentait la même école, avait elle aussi été victime d’intimidations par un autre groupe d’élèves. Une élève lui avait enlevé de force son hijab. Un incident qui a été filmé et qui a entraîné l'exclusion de l'auteure de l'agression.

La police a indiqué avoir également enquêté sur un autre incident, survenu le 7 octobre, au cours duquel Jamal avait été blessé au poignet. Trois jeunes ont été interrogés mais aucune plainte n'avait été déposée.

L'indignation suscitée par la vidéo de l'agression de Jamal a également provoqué un élan de solidarité. Une levée de fonds en faveur du jeune Syrien a été lancée sur Internet : en deux jours, plus de 160 000 euros ont été récoltés.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.