Descente de Lake Louise: Schmidhofer en mode Vonn

Publicité

Lake Louise (Canada) (AFP)

Deux descentes et deux victoires en moins de 24 heures: l'Autrichienne Nicole Schmidhofer a éc?uré la concurrence vendredi et samedi à Lake Louise (Canada), à la manière de la grande absente du week-end canadien, Lindsey Vonn.

Avant son arrivée dans la station de sports d'hiver des Rocheuses, Schmidhofer ne s'était jamais imposée en Coupe du monde.

La championne du monde 2017 de super-G, promis à un flamboyant avenir lorsqu'elle avait dominé les Mondiaux-2007 juniors, a réparé cette anomalie.

Après avoir ouvert son palmarès sur le circuit mondial vendredi, elle a confirmé en s'adjugeant la seconde descente avec un chrono d'1 min 47 sec 68/100e.

Elle a devancé sa compatriote Cornelia Hütter, 2e à 44/100e, et la Suissesse Michelle Gisin, 3e à 47/100e.

Schmidhofer, 29 ans, a dominé la piste olympique comme Vonn y parvient régulièrement.

L'Américaine, qui a fait une croix sur le rendez-vous de Lake Louise cet hiver après une chute à l'entraînement, totalise 18 victoires dans les Rocheuses canadienne, dont des doublés en 2009, 2011, 2012 et 2015.

Vonn qui reviendra en 2019 à Lake Louise, avant de mettre un terme à sa carrière, a même réussi le "Grand Chelem" en remportant les trois courses au programme, avec le super-G, à trois reprises.

Un objectif que peut viser dimanche Schmidhofer, mais elle devra se méfier de Gisin, très en vue avec deux podiums en deux jours (2e et 3e), et surtout de Mikaela Shiffrin.

L'Américaine a terminé à la 4e place de la descente, à 63/100e du chrono de référence, sur la piste où elle a signé il y a tout juste un an son premier (et seul) succès en Coupe du monde dans une épreuve de vitesse.

La N.1 mondiale en titre, qui a remporté les deux premiers slaloms de l'hiver (Levi et Killington), a par ailleurs consolidé sa première place au classement général de la Coupe du monde.

Elle devance largement avec 389 points Gisin (233 pts) et l'Italienne Federica Brignone (201 pts).

Pour son retour en compétition après une saison 2017-18 blanche à la suite d'une grave blessure à un genou, la Slovène Ilka Stuhec, championne du monde en titre de descente, a terminé 14e, au lendemain de sa 6e place dans la première descente.

L'équipe de France, en pleine reconstruction, a placé deux skieuses dans le top 30, Romane Miradoli (17e) et Tiffany Gauthier (22e).