Accéder au contenu principal
REPORTAGE

À Madagascar, le dépistage du VIH reste difficile

Capture d'écran France 24

À l’occasion de la Journée mondiale contre le sida, France 24 s’est rendu dans la capitale malgache Antananarivo, aux côtés de Médecins du Monde, à la rencontre des populations à risque. À Madagascar, seulement 8 % de la population a été dépistée.

PUBLICITÉ

Près de 40 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, mais qu'en est-il de celles qui ne le savent pas ? À l’occasion de la Journée mondiale contre le sida, France 24 s’est rendu à Madagascar, où seulement 8 % de la population a été dépistée.

Le taux de prévalence du VIH y est officiellement de 0,3 %, mais les experts et les acteurs sur le terrain pensent qu’il y a une "épidémie cachée".

Dans les rues des quartiers pauvres de la capitale Antananarivo, notre journaliste Pauline Godart a accompagné les équipes de Médecins du Monde. L'ONG française a mis en place, début 2018, un observatoire du VIH dans les cinq plus grandes villes de l'île, en collaboration avec quatre associations.

L'objectif est de comprendre où sont les blocages pour avoir accès au dépistage et aux soins, et d'avoir des chiffres précis pour ensuite en informer les autorités

Les organisations œuvrent également pour faire connaître les tests de dépistages aux populations à risque, au premier rang desquelles les travailleuses du sexe.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.