Accéder au contenu principal

Forcée de quitter Budapest, l'université de George Soros transférée à Vienne

Université d'Europe centrale (https://www.ceu.edu/)

L'Université d'Europe centrale fondée par le financier américain George Soros a annoncé lundi le transfert de ses activités de Budapest à Vienne en septembre 2019, conséquence du bras de fer avec le président hongrois Viktor Orban.

PUBLICITÉ

L'Université d'Europe centrale (CEU), fondée par le financier américain George Soros, fera sa rentrée 2019 à Vienne, en Autriche. L'établissement anglophone a précisé dans un communiqué daté du 3 décembre avoir été "forcé de quitter Budapest" après vingt mois de contentieux avec le gouvernement hongrois.

Depuis avril 2017, une loi contraint les universités étrangères implantées en Hongrie à disposer d'un campus et de cursus dans leur pays d'origine. L'université, qui estime avoir effectué ces derniers mois les démarches nécessaires aux États-Unis, a regretté ne pas avoir réussi à infléchir les autorités hongroises, dénonçant une "éviction arbitraire".

Bête noire

Créée en 1991, la CEU est dans le collimateur du gouvernement hongrois et plus particulièrement du président Viktor Orban, qui a fait du milliardaire d'origine hongroise sa bête noire. Ce transfert concernera les cursus internationaux qui ont fait la réputation du l'université.

L'avenir de cette université était l'un des principaux contentieux entre Budapest et les institutions européennes, qui s'inquiètent d'une remise en cause des libertés académiques dans un pays dont le dirigeant est régulièrement mis en cause pour ses atteintes à l'État de droit.

Les nouveaux étudiants souhaitant obtenir des diplômes américains, les plus recherchés, étudieront dès la rentrée 2019 dans la capitale autrichienne. Le campus de Budapest poursuivra toutefois son activité pour les diplômes hongrois, ainsi que pour les étudiants déjà en cours de cursus international.

Plus de 10 000 étudiants étrangers ont été formés au sein de la CEU depuis son établissement dans la capitale hongroise.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.