Accéder au contenu principal

Gilets jaunes : nouvelle journée de violences, plus de 1 300 interpellations

Des forces de l'ordre arrêtent un Gilet jaune à Paris le 8 décembre 2018.
Des forces de l'ordre arrêtent un Gilet jaune à Paris le 8 décembre 2018.

Le calme est revenu à Paris et dans le reste de la France après un nouveau samedi de mobilisation et de violences. Les cortèges de Gilets jaunes étaient moins importants que la semaine précédente, mais davantage d'arrestations ont eu lieu.

Publicité

• Le quatrième samedi de mobilisation des Gilets jaunes a donné lieu à de nouvelles violences et à plus de 1 300 interpellations dans toute la France. Mais la situation n'a toutefois pas basculé dans le chaos redouté par l'exécutif après l'embrasement du 1er décembre.

Environ 125 000 manifestants, dont 10 000 à Paris, ont participé au mouvement partout dans le pays, contre 136 000 la semaine dernière, selon un décompte communiqué par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.

• Selon le ministère de l'Intérieur, 135 personnes ont été blessées, dont 17 parmi les forces de l'ordre.

• À Paris comme dans plusieurs villes de province, des Gilets jaunes se sont joints à la Marche pour le climat, qui a rassemblé plusieurs dizaines de meilleurs de personnes dans toute la France.

• Outre Paris, plusieurs grandes villes, dont Toulouse, Lyon, Bordeaux, Nantes, Saint-Étienne ou encore Marseille, ont été le théâtre d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre en fin d’après-midi.

• Lors d’une courte allocution à la presse, le Premier ministre, Edouard Philippe, a exprimé son admiration à l'égard des forces de l’ordre, et a appelé au dialogue afin de "retisser l’unité nationale".

• Selon l’Élysée, le président Emmanuel Macron doit s’exprimer à la télévision en début de semaine prochaine. Il pourrait annoncer des mesures en faveur du pouvoir d’achat et de la justice fiscale.

Revivez cette journée de mobilisation des Gilets jaunes avec notre liveblog :

En direct : journée de mobilisation sous haute tension des Gilets jaunes à travers la France

Magasins et musées fermés, Champs-Elysées barricadés, évènements sportifs annulés… Des mesures exceptionnelles ont été décrétées dans Paris par crainte d'une nouvelle escalade lors de l'acte IV de mobilisation nationale des Gilets jaunes. Ces derniers jours, le gouvernement a multiplié les appels au calme alors que plusieurs figures de cette contestation très diverse ont appelé à défiler pacifiquement.

>> À voir aussi : Reporters : avec les Gilets jaunes de Montargis, entre colère et solidarité

Pour éviter que les scènes de guerilla urbaine de la semaine passée ne se répètent, 89 000 membres des forces de l'ordre seront mobilisés partout dans l'Hexagone, dont 8 000 dans la seule capitale française.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.