Accéder au contenu principal

Foot européen : Manchester City giflé, la Ligue 1 paralysée

Chelsea, bourreau d'un Manchester City jusqu'alors irréprochable.
Chelsea, bourreau d'un Manchester City jusqu'alors irréprochable. Ian Kington, AFP

Changement de gouvernance en Premier League où Manchester City a cédé la place à Liverpool. Le week-end, marqué par la mise au repos forcé de nombreuses équipes de Ligue 1, a vu Dortmund, la Juve et le Barça confirmer leur belle forme du moment.

PUBLICITÉ

Premier League : Chelsea plombe City, Liverpool en profite

Grosse opération ce week-end pour Liverpool, qui a étrillé Bournemouth (0-4) et s’est installé en tête de la Premier League. Invaincus après 16 journées, les Reds devancent Manchester City, battu à Chelsea (2-0). Le club londonien, quatrième, est entouré de ses voisins puisque Tottenham, victorieux à Leicester, est troisième tandis qu’Arsenal pointe au cinquième rang après son succès sur Huddersfield (1-0).

Derrière le quintet, et avec tout de même huit longueurs de retard, Manchester United tente de s’accrocher. Sans Pogba, mis sur la touche par Mourinho, les Red Devils ont signé un probant succès face à Fulham (4-1).

Liga : les cadors carburent, les "surprises" ralenties

Dépossédé de la tête de la Liga fin novembre, le Barça n’a pas laissé faire le FC Séville trop longtemps. Les Catalans comptent même trois longueurs d’avance au soir de la 15e journée, après leur démonstration lors du derby face à l’Espanyol (0-4). Un résultat bonifié par le coup d’arrêt connu par Séville à Valence (1-1).

Du coup, l’Atlético de Madrid revient à hauteur du dauphin, grâce à sa solide victoire contre Alavés, concurrent direct surclassé au Wanda Metropolitano (3-0). Au quatrième rang du championnat, le Real Madrid enchaîne également un court mais précieux succès sur la pelouse de la lanterne rouge Huesca (0-1).

Ligue 1 : Lille freiné, les autres prétendants à l’arrêt

Amputée de six des dix rencontres initialement programmées en raison des manifestations des Gilets jaunes, la Ligue 1 a tourné au ralenti, ce week-end. En haut du classement, seul le LOSC était appelé sur les pelouses. Une soirée compliquée pour les Dogues, accrochés à domicile par Reims (1-1).

En Bretagne, où les rencontres avaient été maintenues, le Stade Rennais a confirmé son renouveau en s’imposant face à Dijon (2-0). Plus à l’ouest, du côté de Guingamp, l’éclaircie se fait toujours attendre. Dominatrice, la lanterne rouge a été battue sur fil par des Amiénois chanceux (1-2).

Serie A : la Juve intraitable, Naples s’accroche

Une fois encore, la Juventus Turin a profité d’un duel au sommet pour s’affirmer comme le grand favori à sa propre succession. Victorieuse de l’Inter Milan (1-0), la Vieille Dame signe un 14e succès en quinze journées et caracole en tête du classement. Huit longueurs derrière, le Napoli s’accroche. Les hommes de Carlo Ancelotti, qui ont étrillé Frosinone (4-0), ont désormais un matelas de six points d’avance sur l’Inter.

Derrière, en revanche, c’est point mort. Le Milan et l’AC se sont neutralisés (0-0) mais ni la Lazio, ni Parme, en embuscade, n’ont réussi à en profiter. Les Romains ont été accrochés par Gênes (2-2), tandis que les Parmesans ont laissé filer deux points face au Chievo Vérone (1-1).

Bundesliga : Dortmund enchaîne, le Bayern retrouve le podium

Brillant depuis le début de la saison, le Borussia Dortmund n’a pas fléchi à l’heure d’affronter Schalke 04. Un derby de la Ruhr remporté par le leader de la Bundesliga (1-2), toujours aussi intenable. Derrière, le Borussia M’Gladbach ne baisse toutefois pas pavillon, en témoigne son large succès face au VfB Stuttgart (3-0).

Derrière le duo, le Bayern Munich a profité d’une prestation convaincante face à Nuremberg (3-0) pour se replacer, profitant de la contreperformance du RB Leipzig, balayé à Fribourg (3-0)

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.