Woerth (LR) appelle les "gilets jaunes" à "lever le camp"

Publicité

Paris (AFP)

Le président de la commission des finances de l'Assemblée Eric Woerth (LR) a appelé mardi les "gilets jaunes" à "lever le camp des ronds-points" et "à reprendre la vie" après les mesures annoncées par Emmanuel Macron.

"Je pense qu'à un moment donné, il faut lever le camp, il faut lever le camp des ronds-points, il faut reprendre la vie", a déclaré M. Woerth sur Cnews, demandant de "tenir compte de ce qui a été dit, de ce qui a été fait".

"A un moment donné, comme disaient les syndicats, il faut savoir arrêter un mouvement", a insisté le député LR, en soulignant que "la violence n'a rien à faire dans une démocratie, le président a eu raison d'ailleurs de commencer par cela" dans son allocution.

Sur les annonces du président de la République, M. Woerth y a vu "des mesures immédiates et concrètes". "On peut discuter du contenu, mais il y a des mesures qu'on souhaitait", a-t-il reconnu.

"La baisse de la CSG pour un certain nombre de retraités, c'est un premier pas", a-t-il salué, tout en regrettant qu'elle ne concerne que les retraites inférieures à 2.000 euros.

"Par contre, il ne dit pas qui finance, on verra ce que le Premier ministre dira, parce que si c'est financé par de la dette, c'est financé par le pouvoir d'achat des générations futures", s'est inquiété le député LR.

Augmentation de 100 euros des salaires au niveau du Smic, exemption de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros par mois, heures sup payées "sans impôts ni charges": le chef de l'Etat a annoncé lundi soir plusieurs nouveaux gestes face à ce qu'il a appelé "l'état d'urgence économique et sociale".