Accéder au contenu principal

Le Canada entraîné malgré lui dans le conflit commercial sino-américain

Michael Spavor, le Canadien qui a disparu en Chine depluis plusieurs jours, faisait des voyages fréquents en Corée du Nord
Michael Spavor, le Canadien qui a disparu en Chine depluis plusieurs jours, faisait des voyages fréquents en Corée du Nord James Pearson, Reuters

Deux Canadiens ont disparu en Chine, deux semaines après l’arrestation sur le sol canadien d’une dirigeante du géant chinois Huawei. Ottawa craint de faire partie des dégâts collatéraux du conflit commercial sino-américain.

PUBLICITÉ

Et de deux. Un deuxième ressortissant canadien semble avoir été arrêté par la Chine, mercredi 12 décembre. L’entrepreneur Michael Spavor n’a plus donné de nouvelles depuis plusieurs jours et les autorités canadiennes craignent qu’il ait connu le même sort que l’ex-diplomate Michael Kovrig, appréhendé en début de semaine. Cette double disparition sur le sol chinois intervient deux semaines après l’arrestation au Canada de la directrice financière du géant chinois Huawei, à la demande des États-Unis.

Pékin n’a pas confirmé détenir les deux Canadiens mais a reconnu qu'ils étaient étaient soupçonnés d’avoir “commis des actes mettant en danger la sécurité nationale chinoise”, une accusation généralement brandie par la Chine dans les affaires d’espionnage.

>> À lire aussi : Huawei, l’ennemi public chinois numéro 1 des États-Unis

Mais pour les observateurs, le sort de Michael Spavor – connu pour organiser des voyages touristiques en Corée du Nord – et de Michael Kovrig est avant tout lié à l’affaire Huawei. “La Chine a une longue tradition de répondre coup pour coup dans ce genre de situation”, a affirmé au New York Times Brian Kingston, vice-président du Conseil économique du Canada.

Hu Xijin, le rédacteur en chef du journal chinois pro-régime Global Times, a confirmé les intentions belliqueuses de Pékin à l’égard d’Ottawa. “Si le Canada extrade Meng Wanzhou [la directrice financière de Huawei, NDLR] vers les États-Unis, les représailles seront bien plus graves que l’arrestation de deux ressortissants”, a-t-il assuré dans une vidéo au ton très agressif postée mercredi.

“Coup de poignard” américain dans le dos du Canada

Le Canada est donc devenu une victime collatérale des tensions sino-américaines. Le gouvernement canadien a essayé à plusieurs reprises d’assurer que l’arrestation de la dirigeante de Huawei n’avait rien à voir avec le différend commercial entre les deux superpuissances mondiales. Le Premier ministre Justin Trudeau a rappelé que Meng Wanzhou était soupçonnée d’avoir aidé Huawei à faire des affaires avec Téhéran en violation des sanctions américaines contre l’Iran.

Mais le président américain Donald Trump a fragilisé cette ligne de défense canadienne. Il a affirmé qu’il était prêt à envisager d’abandonner les poursuites si la Chine acceptait de faire des concessions commerciales. En transformant Meng Wanzhou en monnaie d’échange, le chef de l’exécutif américain n’a fait que confirmer les soupçons chinois que cette affaire n’était qu’un moyen de pression politique sur Pékin pour Washington.

Cette sortie de Donald Trump est un “coup de poignard dans le dos du Canada qui se retrouve seul face à la Chine”, a estimé l’Ottawa Citizen, un quotidien de la capitale canadienne. Au-delà de la disparition de ses deux ressortissants, le pays craint aussi les répercussions économiques de cette affaire. C’est particulièrement vrai pour le secteur agricole, qui a beaucoup misé sur le développement des exportations vers la Chine, rappelle le Wall Street Journal.

En 2010, la Chine avait décidé de réduire drastiquement les importations de saumon norvégien après la remise du prix Nobel de la Paix – décerné à Oslo – à Liu Xiaobo, le célèbre militant chinois des droits de l’Homme. Les producteurs norvégiens de saumon avaient dû attendre sept ans pour que Pékin accepte de leur rouvrir son marché. Les fermiers canadiens n’ont aucune envie de se retrouver dans une situation similaire à cause d’un bras de fer américano-chinois.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.