Accéder au contenu principal

Cisjordanie : deux Israéliens tués dans une attaque à l'arme à feu

Les forces israéliennes sur les lieux de l'attaque, le 13 décembre 2018.
Les forces israéliennes sur les lieux de l'attaque, le 13 décembre 2018. Amad Gharabli, AFP

Un homme encore non identifié a ouvert le feu jeudi sur une route de Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël. Deux Israéliens sont morts, deux autres blessés. L'armée israélienne a envoyé des renforts dans la zone.

PUBLICITÉ

Deux Israéliens ont été tués, jeudi 13 décembre, dans une attaque à l'arme à feu près d'une colonie israélienne en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël, a indiqué l'armée. Deux autres personnes ont été blessées, selon les secours.

Une porte-parole de l'armée a confirmé la mort de deux Israéliens sans confirmer les informations selon lesquelles l'attaque visait des soldats israéliens.

Des témoins cités par la presse israélienne ont dit avoir vu un homme descendre d'un véhicule et ouvrir le feu puis prendre la fuite. L'attaque est survenue sur la grande route qui traverse la Cisjordanie du nord au sud.

>> À voir : "Colonies et territoires palestiniens : la stratégie d'encerclement de Jérusalem-Est"

L'identité des victimes et du ou des attaquants n'était pas connue dans l'immédiat. L'armée israélienne a annoncé avoir bouclé Ramallah et ordonné l'envoi de renforts dans la zone.

Cette attaque est au moins la troisième à l'arme à feu en l'espace de deux mois en Cisjordanie. Elle survient quelques heures seulement après que l'armée israélienne a annoncé avoir abattu deux Palestiniens impliqués, selon elle, dans des attaques qui ont causé la mort de trois Israéliens en Cisjordanie occupée, dont un bébé, et fait craindre un regain de violences.

Recrudescence de violences

Ces derniers mois, la Cisjordanie, territoire occupé depuis plus de 50 ans par l'armée israélienne, a connu une recrudescence de violences qui ont poussé des responsables israéliens à distiller les mises en garde, au moment précis où un calme précaire revenait dans et autour de la bande de Gaza, autre territoire palestinien.

Les forces israéliennes ont annoncé avoir abattu dans la nuit deux hommes impliqués dans deux attaques distinctes qui les ont mises en état d'alerte : celle du 7 octobre qui a tué deux Israéliens à Barkan et celle du 9 décembre qui a fait sept blessés, dont une femme enceinte de 21 ans, à l'entrée de la colonie d'Ofra.

Au même moment, sans lien apparent avec les vastes opérations menées en Cisjordanie, deux policiers israéliens ont été blessés à l'arme blanche dans la Vieille ville de Jérusalem-Est annexée par Israël, par un Palestinien qui a été abattu, selon la police israélienne.

"Les efforts intensifs pour localiser les terroristes ayant perpétré les attaques à l'arme à feu de Barkan et du croisement d'Ofra ont porté leurs fruits", a dit l'armée dans un communiqué.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.