Accéder au contenu principal

Donald Trump limoge un nouveau membre de son gouvernement

Le ministre américain de l'Intérieur, Ryan Zinke, quittera l'administration Trump à la fin de l'année.
Le ministre américain de l'Intérieur, Ryan Zinke, quittera l'administration Trump à la fin de l'année. Mark Wilson, AFP

Ryan Zinke, qui faisait office de ministre de l'Intérieur dans l'administration Trump, a été poussé à la démission. L'homme était critiqué pour des dépenses somptuaires aux dépens des contribuables.

PUBLICITÉ

Le gouvernement de Donald Trump est à nouveau secoué. Le président américain a annoncé samedi 15 décembre le départ de son ministre de l'Intérieur, en grande partie chargé d'appliquer sa politique environnementale, le très controversé Ryan Zinke.

"Le ministre de l'Intérieur Ryan Zinke quittera l'administration à la fin de l'année après une période de près de deux ans. Ryan a accompli beaucoup de choses durant son mandat et je veux le remercier pour ses services rendus à la nation", a tweeté le président, au lendemain de l'annonce de la nomination de son nouveau chef de cabinet par intérim. "L'administration Trump annoncera un nouveau ministre de l'Intérieur la semaine prochaine", a-t-il indiqué. Aux États-Unis, le ministre de l'Intérieur est chargé de la gestion des parcs nationaux, des territoires fédéraux et des affaires amérindiennes.

Des dépenses excessives

Cet ancien membre des Navy Seals, les forces spéciales de la marine américaine, et ancien représentant républicain du Montana a été accusé d'avoir recouru à l'argent de l'État pour financer un voyage privé en avion, pour 12 000 dollars, ou assurer sa protection ainsi que celle de son épouse lors d'un voyage en Turquie et en Grèce, pour 25 000 dollars.

Il est également suspecté d'infraction dans le cadre d'un contrat immobilier dans le Montana entre une fondation qu'il a créée et un groupe soutenu par David Lesar, le président de la compagnie de services pétroliers Halliburton. L'enquête ouverte par l'inspecteur général du département de l'Intérieur à ce sujet a été transmise en octobre au département de la Justice, en vue d'une possible instruction pénale.

"Je ne peux plus justifier la dépense de milliers de dollars pour me défendre et défendre ma famille contre ces fausses accusations. Il vaut mieux que le président et l'Intérieur se concentrent sur les réussites que sur ces accusations fictives", a-t-il réagi dans un communiqué samedi.

Les explications de notre correspondant

Sa gestion des questions environnementales était également dénoncée par l'opposition. Ryan Zinke, grand passionné de chasse, avait créé un conseil chargé d'assister le gouvernement sur les questions de protection de la vie sauvage. L'organisme était constitué de professionnels de la chasse. Il avait également annoncé l'intention des autorités américaines d'ouvrir la quasi-totalité des eaux littorales des États-Unis à l'exploitation du pétrole et du gaz offshore.

"Ryan Zinke était l'un des membres les plus néfastes du cabinet en raison de sa gestion de l'environnement, de notre précieux territoire et de sa manière de traiter le gouvernement comme si c'était son pot de miel personnel", a réagi Chuck Schumer, le chef des démocrates au Sénat, expliquant que le gouvernement serait "un peu moins fétide" sans lui.

Ce nouveau départ est le dernier remaniement dans une administration qui ne cesse d'être réorganisée, et ce pratiquement depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. En moins de dix jours, le président américain a nommé un nouveau ministre de la Justice, une remplaçante à Nikki Haley au poste d'ambassadrice à l'ONU et un secrétaire général de la Maison Blanche par intérim.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.