Accéder au contenu principal

Maduro ne sera pas invité à l’investiture de Bolsonaro "par respect pour les Vénézuéliens"

Le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 5 décembre 2018.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 5 décembre 2018. REUTERS, Adriano Machado

Le président vénézuélien Maduro n’assistera pas à l’investiture de son homologue brésilien Jair Bolsonaro. Le futur chef de la diplomatie brésilienne a fait ce choix "par respect envers le peuple vénézuélien".

PUBLICITÉ

Le président élu du Brésil Jair Bolsonaro ne veut pas de la présence de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro à son investiture le 1er janvier.

"Par respect envers le peuple vénézuélien, nous n'avons pas invité Nicolas Maduro à l'investiture du président Bolsonaro", a indiqué sur Twitter le futur ministre des Affaires étrangères du gouvernement d'extrême droite brésilien Ernesto Araujo.

Traditionnellement, tous les chefs d'État sud-américains sont invités à l'investiture des présidents brésiliens.

Jair Bolsonaro, élu le 28 octobre avec 55 % des suffrages, a fortement critiqué le gouvernement Maduro tout au long de sa campagne. Dans des spots de campagne, il avait même prédit au Brésil une situation similaire à celle du Venezuela - touché par une grave crise économique avec de nombreuses pénuries - si son adversaire de gauche Fernando Haddad était élu.

Comme les autres pays voisins du Venezuela, le Brésil fait face à un important flux migratoire de Vénézuéliens fuyant la crise dans leur pays.

>> À lire : Brésil : Jair Bolsonaro exclut toute intervention militaire au Venezuela

Mercredi, le président Nicolas Maduro a accusé les États-Unis de mettre en œuvre un plan "pour l'assassiner", avec l'aide des gouvernements conservateurs du Brésil et de la Colombie.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.