Accéder au contenu principal

Maduro ne sera pas invité à l’investiture de Bolsonaro "par respect pour les Vénézuéliens"

Le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 5 décembre 2018.
Le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 5 décembre 2018. REUTERS, Adriano Machado

Le président vénézuélien Maduro n’assistera pas à l’investiture de son homologue brésilien Jair Bolsonaro. Le futur chef de la diplomatie brésilienne a fait ce choix "par respect envers le peuple vénézuélien".

Publicité

Le président élu du Brésil Jair Bolsonaro ne veut pas de la présence de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro à son investiture le 1er janvier.

"Par respect envers le peuple vénézuélien, nous n'avons pas invité Nicolas Maduro à l'investiture du président Bolsonaro", a indiqué sur Twitter le futur ministre des Affaires étrangères du gouvernement d'extrême droite brésilien Ernesto Araujo.

Traditionnellement, tous les chefs d'État sud-américains sont invités à l'investiture des présidents brésiliens.

Jair Bolsonaro, élu le 28 octobre avec 55 % des suffrages, a fortement critiqué le gouvernement Maduro tout au long de sa campagne. Dans des spots de campagne, il avait même prédit au Brésil une situation similaire à celle du Venezuela - touché par une grave crise économique avec de nombreuses pénuries - si son adversaire de gauche Fernando Haddad était élu.

Comme les autres pays voisins du Venezuela, le Brésil fait face à un important flux migratoire de Vénézuéliens fuyant la crise dans leur pays.

>> À lire : Brésil : Jair Bolsonaro exclut toute intervention militaire au Venezuela

Mercredi, le président Nicolas Maduro a accusé les États-Unis de mettre en œuvre un plan "pour l'assassiner", avec l'aide des gouvernements conservateurs du Brésil et de la Colombie.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.