Obsèques de l'autonomiste corse Edmond Simeoni

Publicité

Lozzi (France) (AFP)

Plusieurs centaines de personnes dont de nombreux élus ont assisté vendredi aux obsèques d'Edmond Simeoni, figure de l'autonomisme corse, dans le village de Lozzi en Haute-Corse.

Edmond Simeoni, 84 ans, père de Gilles Simeoni, l'actuel président du Conseil exécutif de Corse, est mort vendredi à l'hôpital d'Ajaccio. Plusieurs centaines de personnes ont assisté à l'office religieux à l'intérieur et à l'extérieur de la petite église du village, drapeau Corse à la main, comme souhaité dans l'avis de décès.

Après avoir étouffé quelques sanglots, Gilles Simeoni a confié en langue corse les derniers mots de son père.

"Dites a tous et à toutes, compagnons de lutte, hommes et femmes, plus jeunes et plus vieux, à tous ceux qui ont fait la route avec moi, combien j'ai été fier d'être à leurs côtés. Je pars tranquille, car je sais que nos idées ont déjà gagné, notre pays se fera".

Face à l'assistance, Gilles Simeoni a ensuite ajouté : "Je te fais la promesse que l'on va faire ce pays". Il a ensuite remercié en français "les représentants de l'Etat, ceux qui sont venus de loin, celles et ceux qui ne partageaient pas les idées de mon père mais qui sont nombreux ici".

Outre la famille, Gilles Simeoni entouré de ses fils, de son frère Marc et de son oncle Max, frère d'Edmond Simeoni et ancien député européen, des élus et représentants de l'Etat on fait le déplacement.

La préfète de Corse Josiane Chevalier a assisté aux obsèques, ainsi que le président de l'assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni, et les membres de l'exécutif local, le maire de Bastia Pierre Savelli, des élus de droite et de gauche et les trois députés nationalistes. Les députés DVG François Pupponi et non-inscrit Jean Lassalle ont également fait le voyage. Emmanuel Macron a adressé un courrier à la famille.

A la fin de la cérémonie, les chanteurs ont entonné le chant corse Dio vi salvi regina. Le corps doit être incinéré à Bastia dans l'intimité.