Accéder au contenu principal

"Zabardast", incroyable documentaire et carnet de voyage d'une bande de freeriders

Zabardast

Carnet de voyage d'une expédition folle, le documentaire "Zabardast" retrace l'épopée d'amoureux de la montagne partis skier un des endroits les plus préservés au monde, au cœur du Karakoram, au Pakistan.

PUBLICITÉ

"C'était d'abord une idée folle de Thomas... " Prononcée dans un sourire plein d'amitié, cette phrase est lancée par Jérôme Tanon, photographe et réalisateur du documentaire, qui semble vouloir rendre à César ce qui est à César. Et le principal concerné, Thomas Delfino de développer : "J'ai vu cette incroyable crête dans un livre de photographie. Je me suis tout de suite mis en tête d'organiser une expédition pour aller la skier".

VOIR AUSSI : Unis contre les barrages : la lutte des Bosniens pour que la péninsule balkanique reste sauvage

En auto-suffisance à 5 000 m d’altitude, en direction d'une montagne nichée au fin fond du Karakoram, cette mission au Pakistan avait tout de l'aventure humaine. "Tout sortait de l'ordinaire : tirer des luges dans le froid, se nourrir de nourriture lyophilisée...", égrenne Léo Taillefer, l'un des cinq joyeux lurons embarqués dans le périple.

Pendant plus d'un mois, tous sont sortis de leur zone de confort, à zigzaguer entre les gigantesques glaciers, avec des panneaux solaires et des tentes à tirer à bout de bras. "Zabardast" est l'histoire de cette épopée. Mais c'est aussi une fresque de l'effort humain, de la motivation – celle que l'on va chercher au plus profond de soi-même lorsque l'on est épuisés –... Et de la sagesse. Car l'un des plus beaux moments du film n'est étonnemment pas celui d'une ascension folle ou d'une dingue descente, comme c'est souvent le cas dans les films de glisse, mais celui d'une résignation. Il faut voir le renoncement de l'un des skieurs, qui choisit de ne pas continuer à grimper une montagne pour en skier le flanc, "parce qu'il ne le sent pas", parce qu'il ne veut pas prendre un risque qu'il estime trop grand, là, à cet instant T de son moral et de son physique.

Jérôme Tanon

Les sports extrêmes sont-ils l'apanage de têtes brûlées ? Pour en être, il faut certainement du cran et un esprit de challenge. Mais plus encore que ça, il faut être en mesure de jauger sa capacité à "y aller ou ne pas y aller". En ce sens, "Zabardast", "monté comme un film de guerre genre 'La Ligne Rouge'" selon le réalisateur, est aussi le récit poétique d'un homme qui a l'intelligence de ne pas partir au front. Cette abdication-là n'est pas moins belle et respectable que les paysages de montagnes pakistanaises. Et comme ces dernières, elle est trop rarement portée à l'écran pour ne pas être ici saluée.

– "Zabardast", un documentaire produit par Picture Organic Clothing en association avec Almo Film, réalisé par Jérôme Tanon, à découvrir gratuitement sur YouTube à partir du 20 décembre.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.