Accéder au contenu principal

"Les succès sont là !" : Macron parle aux troupes françaises au Tchad

Le président a remercié les troupes pour leur engagement et a justifié l'intérêt de la présence militaire française dans la région.
Le président a remercié les troupes pour leur engagement et a justifié l'intérêt de la présence militaire française dans la région. Capture d'écran, France 24

Emmanuel Macron est au Tchad samedi et dimanche pour réveillonner avant Noël avec le millier de militaires français déployés à N'Djamena, dans le cadre de l'opération Barkhane. Il s'est exprimé en début de soirée.

Publicité

Après Niammey l'an passé, le président français Emmanuel Macron va de nouveau réveilloner avec l'armée française cette année. Il était au Tchad samedi 22 décembre et dimanche pour rendre visite aux militaires français qui sont mobilisés dans le cadre de l'opération Barkhane. Il s'est exprimé en direct à 20 h 45.

Le décryptage du discours par François-Xavier Freland, spécialiste du Sahel

Le président a remercié les troupes pour leur engagement et les sacrifices personnels de chacun en ces fêtes de Noël. Il a aussi rendu hommage aux soldats qui ont perdu la vie dans cette opération. Il a justifié l'intérêt de la présence militaire française Barkhane dans la région et a longuement loué "le partenariat stratégique fort" qui existe avec le Tchad.

"Partout où nos combattons le terrorisme, nous protégeons les nôtres, car ce même terrorisme a frappé il y a quelques jours à Strasbourg", a lancé le chef de l'État aux soldats, louant leur "courage". "Ici, je retrouve concrètement la réalité des décisions que je suis amené à prendre à Paris", a-t-il conclu, avant de les féliciter pour l'opération du 23 novembre, une "étape décisive". "Les succès sont là",a-t-il déclaré.

Pour François-Xavier Freland, spécialiste de la région, le discours d'Emmanuel Macron "a pris des accents gaullistes". "On le sent très à l'aise face aux militaires. Ce voyage tombe au bon moment pour lui alors qu'il est fragilisé, voire destabilisé, par le mouvement des Gilets jaunes", explique le journaliste.

"Ce déplacement s'inscrit dans la continuité de l'engagement du président sur la lutte contre le terrorisme au Sahel et en particulier de la mise en place de la force du G5 Sahel", soulignait-on à l'Élysée. "Le Tchad est l'un des piliers de la force conjointe et a vu son rôle renforcé avec la nomination en juillet d'un Tchadien au poste de chef d'état-major adjoint".

Le chef de l'État, qui s’efforce depuis le début de son quinquennat de mobiliser la communauté internationale autour de la force conjointe du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), avait déjà réveillonné l'an dernier avec les troupes françaises présentes à Niamey, au Niger voisin.

>> À lire aussi sur France 24 : "Emmanuel Macron au Tchad : la crise en Centrafrique au cœur de la discussion avec Idriss Déby"

Pour son premier déplacement au Tchad, Emmanuel Macron a visité le poste de commandement de Barkhane à N'Djamena, centre névralgique de l'opération antiterroriste française lancée en août 2014. Sur les 4 500 militaires français mobilisés dans le cadre de cette opération dans la région, un millier sont stationnés dans la capitale tchadienne. Emmanuel Macron partagera avec eux le traditionnel repas de Noël, préparé par le chef de l'Élysée, Guillaume Gomez.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.