Top 14: Castres et Urios surpris à domicile par Bordeaux-Bègles

Publicité

Castres (AFP)

La belle affaire pour Bordeaux-Bègles! Dans le choc des prétendants aux phases finales, Castres s?est incliné à domicile face à l?Union Bordeaux-Bègles (13-32), pourtant réduit à quatorze à la demi-heure de jeu, dimanche à l?occasion de la 12e journée de Top 14.

Cette quatrième défaite en six matchs, la deuxième consécutive à domicile où ils comptent déjà trois revers, plombe la première partie de saison des hommes du manager tarnais Christophe Urios, qui quittera le CO pour l'UBB en juin prochain. Les Tarnais comptent désormais cinq points de retard sur leurs vainqueurs du soir qui remontent à la cinquième place.

Après s?être incliné lors de ses quatre premiers déplacements, Bordeaux-Bègles confirme de son côté sa bonne passe avec cette quatrième victoire en cinq matchs et un deuxième succès de rang à l?extérieur après celui acquis à Perpignan (22-11).

Parfaitement rentrés dans le match, ce sont d'ailleurs les Girondins qui ont frappé les premiers sur une percé de l'ailier Romain Buros puis un relais de Baptiste Serin qui envoyait son centre Jean-Baptiste Dubié entre les poteaux (0-7, 7e).

Privés de leur capitaine Mathieu Babillot, touché à une épaule en début de match (8), les Castrais ont atteint la mi-temps avec un retard de sept points malgré leur supériorité numérique consécutive à l'exclusion de Mahamadou Diaby (30) pour un plaquage dangereux sur Yannick Caballero (6-13).

Privés de ballon par une équipe de l'UBB au jeu direct très efficace, les Tarnais, brouillons et sans idée, ont compté jusqu'à vingt points de retard à l'heure de jeu après avoir encaissé un deuxième essai - une première cette saison à domicile - signé du pilier international Jefferson Poirot.

Réduit à 14 après le carton jaune du talonneur Jody Jenneker coupable d'une brutalité (52), le CO a timidement réagi sur un essai collectif conclu par Kevin Firmin (13-26, 63) mais la grosse performance de Serin (22 pts à 8/9 au pied) a grandement contribué à la première victoire des Girondins dans le Tarn depuis 2002.