Accéder au contenu principal

Dix gendarmes tués dans une attaque dans le nord-ouest du Burkina Faso

Des gendarmes burkinabè à Ouhigouya.
Des gendarmes burkinabè à Ouhigouya. Issou Sanogo, AFP.

Dix gendarmes burkinabè ont été tués jeudi dans une embuscade à Toeni, localité située au nord-ouest de Ouagadougou. Selon le ministère de la Sécurité, ils sont tombés dans une embuscade.

Publicité

Dix gendarmes burkinabè ont été tués, jeudi 27 décembre, dans une embuscade à Toeni, localité située au nord-ouest de Ouagadougou.

Une patrouille de la brigade territoriale de gendarmerie de Toeni et une colonne de renfort venue de Dédougou, en partance pour le village de Loroni, situé à 25 km de Toeni, sont tombés dans une embuscade, selon un communiqué du ministère de la Sécurité.

Le Burkina Faso est confronté depuis trois ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières. Mercredi, un policier a été tué dans l'attaque du commissariat de district de police de Solan, dans le nord du pays, frontalier du Mali.

D'abord concentrées dans le nord du pays, ces attaques se sont ensuite étendues à d'autres régions dont celle de l'Est, frontalière du Togo et du Bénin.

Les attaques, attribuées aux groupes jihadistes Ansaroul Islam et au Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), ainsi qu'à d'autres groupuscules, ont fait plus de 255 morts depuis 2015.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.