Accéder au contenu principal

RFI coupé en RD Congo, l’accréditation de sa correspondante retirée

Des électeurs en RD Congo attendent pour voter à Kinshasa, le 30 décembre 2018.
Des électeurs en RD Congo attendent pour voter à Kinshasa, le 30 décembre 2018. John Wessels, AFP

La radio française RFI a été coupée mardi en RD Congo, où les résultats de l’élection présidentielle sont attendus d’ici dimanche. Le pouvoir lui reproche de "mettre de l'huile sur le feu" dans l’attente des résultats, ce que nie la station.

PUBLICITÉ

Après les réseaux sociaux et les SMS, une radio très écoutée : Kinshasa a coupé, mardi 1er janvier, la réception de Radio France Internationale (RFI) en République démocratique du Congo et retiré l'accréditation de sa correspondante qui a quitté le pays jeudi 3 janvier.

"Le signal de RFI est coupé dans toutes les villes du Congo", a déclaré à l'AFP le porte-parole du pouvoir, Lambert Mende. "Nous n'allons pas laisser une station mettre de l'huile sur le feu au moment où nous attendons la compilation des résultats provisoires", a-t-il ajouté.

Le porte-parole du pouvoir accuse la radio de proclamer "les résultats, les tendances, alors qu'il n'y a que le président de la Céni qui peut proclamer les résultats et les tendances".

>> À voir : Les dates clés du régime Kabila

Les résultats provisoires de l'élection présidentielle doivent être proclamés au plus tard dimanche par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). En jeu, la succession du président Joseph Kabila, premier dirigeant congolais à renoncer au pouvoir sous la pression de la Constitution depuis l'indépendance en 1960.

Trois prétendants se disputent la victoire : le dauphin et candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary, et les deux opposants Félix Tshisekedi et Martin Fayulu.

RFI "regrette le retrait de l'accréditation de sa correspondante à Kinshasa"

RFI couvre abondamment l'actualité de la RD Congo, le plus grand pays au monde ayant le français pour langue officielle (environ 80 millions d'habitants). La radio française cite une enquête Afriscope/TNS Sofrès lui attribuant 40 % des auditeurs congolais.

La correspondante de RFI a été privée de son accréditation sur décision des autorités congolaises. La station "regrette le retrait de l'accréditation de sa correspondante à Kinshasa, Florence Morice, qui n'a exercé que son travail de journaliste professionnelle", s'est défendue la direction de RFI dans un communiqué.

La radio rappelle qu'elle "n'a donné aucun résultat" des scrutins présidentiel, législatifs et provinciaux de dimanche, "soutient pleinement sa correspondante et demande l'annulation de cette mesure de retrait d'accréditation et le rétablissement de sa diffusion".

Le recours pour la correspondante sera examiné en commission, d'après Lambert Mende. Ce n’est pas la première fois que le signal de RFI en RD Congo est coupé : cela avait déjà été le cas durant neuf mois, jusqu'en août 2017, mais à Kinshasa seulement.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.