Accéder au contenu principal

Dernière allocution du Nouvel An pour l'empereur japonais Akihito

L'empereur japonais Akihito et son épouse Michiko, le 2 janvier 2019, sur le balcon du Palais impérial de Tokyo.
L'empereur japonais Akihito et son épouse Michiko, le 2 janvier 2019, sur le balcon du Palais impérial de Tokyo. Kazuhiro Nogi, AFP

Pour sa dernière allocution publique du Nouvel An, prononcée mercredi devant près de 115 000 personnes, l'empereur japonais Akihito a dit prier "pour la paix et le bonheur des habitants" du Japon et du monde.

PUBLICITÉ

L'empereur Akihito du Japon a prononcé, mercredi 2 janvier, sa dernière allocution publique du Nouvel An, réitérant des vœux de paix, quatre mois avant son abdication.

Près de 115 000 personnes avaient fait le déplacement dans la matinée et en début d'après-midi pour saluer le souverain et sa famille dans les jardins du Palais impérial, au centre de Tokyo.

À chaque début de nouvelle année, l'empereur, l'impératrice, leurs fils et leurs familles font plusieurs apparitions derrière une baie vitrée face à une foule respectueuse. Mais celle-ci est exceptionnelle puisque Akihito, qui vient de fêter ses 85 ans, achèvera son règne de 30 ans le 30 avril prochain.

>> À lire : Le Japon reprend la pêche commerciale des baleines

Le souverain avait émis mi-2016 le souhait de laisser le trône à son fils aîné Naruhito, de peur de ne pouvoir continuer à assumer pleinement ses fonctions de "symbole du peuple", en raison de son âge et de risques d'une santé déclinante. Cela a nécessité le vote d'une loi spéciale pour lui permettre d'abdiquer de son vivant, une disposition que ne prévoit pas le régime légal de la Maison impériale.

Une très grande majorité de l'opinion a d'emblée soutenu cette volonté du souverain, lequel ne s'est pas ménagé pour assumer son rôle depuis 1989.

Au cours de son ère appelée Heisei ("parachèvement de la paix"), il a rendu visite aux pays ayant souffert des exactions des militaires nippons pendant la Guerre du Pacifique et n'a eu de cesse d'aller réconforter à travers l'archipel les Japonais victimes de catastrophes naturelles, nombreuses au cours des trois décennies passées.

"Nous avons apprécié ce qu'il a fait pour le pays"

"Bonne année. Je suis vraiment heureux de célébrer ce Nouvel An avec vous sous un ciel aussi bleu et j'espère que ce sera une belle année pour le plus grand nombre", a dit mercredi Akihito. Et d'ajouter : "Je prie pour la paix et le bonheur des habitants de ce pays et du monde".

"C'est un grand soulagement que l'ère Heisei s'achève sans avoir connu de conflit au Japon", avait-il aussi déclaré dans un communiqué à l'occasion de son anniversaire, le 23 décembre.

Akihito, fils de Hirohito (décédé en janvier 1989), ne devrait a priori plus se présenter au public jusqu'à la fin de son règne, d'où l'émotion de ceux qui se sont rendus dans les jardins du palais ce mercredi.

"Je suis venue ici avec ma mère pour que reste gravée dans nos mémoires l'image de sa dernière apparition. Je veux lui dire que nous avons apprécié ce qu'il a fait pour le pays", a dit à l'AFP Yume Nishimura, étudiante. "J'espère qu'il pourra profiter avec l'impératrice Michiko de belles années de retraite en bonne santé", a renchéri un homme de 68 ans, Kazuo Iwasaki.

Une nouvelle ère impériale débutera le 1er mai. Son nom sera annoncé le 1er avril.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.