Accéder au contenu principal

Jair Bolsonaro prêt à discuter d'une base militaire américaine au Brésil

Le nouveau président du Brésil, Jair Bolsonaro, le 2 janvier 2019 à Brasilia.
Le nouveau président du Brésil, Jair Bolsonaro, le 2 janvier 2019 à Brasilia. Sergio Lima, AFP

Déterminé à renforcer la coopération sécuritaire avec les États-Unis, le président brésilien, Jair Bolsonaro, a déclaré dans une interview, jeudi, qu'il était ouvert à la discussion au sujet d'une base militaire américaine sur le territoire.

PUBLICITÉ

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, s'est dit prêt, jeudi 3 janvier, à discuter "à l'avenir" de l'installation d'une base militaire américaine sur le territoire brésilien. "Selon ce qui pourrait se passer dans le monde, qui sait si nous aurons à discuter de cette question à l'avenir", a déclaré le nouveau président à la chaîne SBT, à l'occasion de sa première interview télévisée depuis son investiture le 1er janvier.

>> À voir dans "Cap Amériques" : Le Brésil de Jair Bolsonaro

Jair Bolsonaro a rencontré, mercredi, à Brasilia, le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, avec lequel il s'est engagé à renforcer la coopération dans les domaines économiques et de la sécurité, ainsi que dans la lutte contre les "régimes autoritaires" du Venezuela et de Cuba.

Le président brésilien s'est également dit "préoccupé" par les manœuvres militaires conjointes effectuées début décembre par le Venezuela et la Russie sur le territoire vénézuélien, avec notamment la présence de deux bombardiers stratégiques russes.

"Rapprochement militaire"

"Comme c'était prévu, la Russie a fait une manœuvre au Venezuela, nous savons quelle est l'intention du gouvernement de Maduro. Le Brésil doit s'inquiéter à ce sujet", a-t-il déclaré. "Mon rapprochement avec les États-Unis est économique, mais il peut aussi être militaire", a-t-il ajouté.

Jair Bolsonaro a également déclaré qu'au cours des "20 ou 25 dernières années", les forces armées brésiliennes avaient été "abandonnées en raison d'une question politique", car "elles sont le dernier obstacle au socialisme".

>> À lire : Brésil : la lente implosion du système politique a porté Bolsonaro au pouvoir

Toujours au plan diplomatique, Jair Bolsonaro a confirmé sa détermination à transférer à Jérusalem l'ambassade du Brésil en Israël et a minimisé les risques de représailles des pays arabes. "Comme l'a dit le Premier ministre israélien, la décision est prise, il ne reste qu'à déterminer quand elle sera mise en application", a-t-il déclaré. "Une grande partie du monde arabe est alignée ou en train de s'aligner sur les États-Unis, et cette question de la Palestine lasse les gens dans une grande partie du monde arabe", a encore dit Jair Bolsonaro.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.