Top 14 - 14e journée: un sommet pour débuter l'année

Paris (AFP) –

Publicité

Pas le temps de digérer: l'année 2019 offre d'entrée, et pour commencer la phase retour du Top 14 (14e journée), un choc dimanche entre le leader Clermont et le troisième La Rochelle, pimenté par le retour en Auvergne de Jono Gibbes, ancien entraîneur de l'ASM désormais à la tête des Maritimes.

Samedi

(14h30) Stade Français (7) - Perpignan (14). Un triptyque à parachever: vainqueur d'Agen puis de Grenoble, le Stade Français termine son tour des clubs mal classés face à la lanterne rouge catalane, systématiquement battue lors de la phase aller. En plus de la victoire, il visera la manière, qui tend à se faire attendre. Passés proches d'une grosse désillusion face à Grenoble (23-20 après avoir été menés 17 à 0 au bout de 20 minutes), les Parisiens assurent être vaccinés contre toute suffisance.

(16h30) Grenoble (11) - Castres (9). Un champion à réaction? Relégué à sept points de la dernière place qualificative pour la phase finale après trois défaites dont deux à domicile, Castres doit impérativement briser sa série noire. Cela passera par un resserrement des boulons en défense, puisque le champion de France en titre vient d'encaisser 85 points en deux rencontres. Mais le FCG surfe sur une excellente série à domicile, où il est invaincu depuis quatre mois (cinq victoires et un nul toutes compétitions confondues).

Montpellier (8) - Lyon (5). Le vice-champion a lui retrouvé des couleurs en dominant largement Pau (41-13) après une fin d'automne compliquée, mais il ne doit pas faiblir, toujours en dehors du Top 6 après avoir déjà concédé trois défaites à la maison. Le LOU, de son côté, sort d'une prestation aboutie, contre Agen à domicile (52-20), mais voyage mal depuis trois mois: trois défaites (plus deux en Coupe d'Europe), lors desquelles il a systématiquement encaissé plus de trente points.

Pau (12) - Bordeaux-Bègles (4). Courbes franchement inversées. Pau reste sur six défaites de suite qui l'ont fait dangereusement glisser vers l'avant-dernière place, de barragiste, seulement deux points derrière. Malgré cela, son manager Simon Mannix garde la foi et le cap, persuadé que le travail finira par payer. Depuis que l'UBB a changé de tête mi-novembre, de son côté, tout va mieux: quatre victoires de suite sous les ordres de Joe Worsley, promu en remplacement de Rory Teague. Dont les deux premières à l'extérieur.

(18h30) Agen (13) - Toulouse (2). Et de 12? Injouable depuis trois mois, le Stade Toulousain vise un douzième match de suite sans défaite toutes compétitions confondues (dix victoires et un nul), qui pourrait lui permettre, en cas de défaite de La Rochelle (3e) dimanche à Clermont, de creuser l'écart dans la course aux demi-finales. La série des Rouge et Noir a justement débuté début octobre contre Agen, qui pour sa part patine à domicile (quatre matches d'insuccès).

(21h00) Racing 92 (6) - Toulon (10). Rencontre de revanchards: Franciliens comme Varois restent sur une déculottée, à l'extérieur respectivement à Bordeaux-Bègles (40-7) et Toulouse (39-0). La sixième en autant de déplacements pour RCT, pire équipe du championnat hors de ses bases (0 pt marqué)... S'il veut espérer accrocher un hypothétique strapontin pour la phase finale, les Toulonnais doivent débloquer leur compteur à l'extérieur. Pour que ce soit le cas dès samedi, il leur faudra davantage que leur probable esprit de revanche face à des Franciliens venus d'entrée plomber leur début de saison en s'imposant à Mayol: les Ciel et Blanc viennent d'inscrire 100 points en deux rencontres (Coupe d'Europe et Championnat) sur leur synthétique de l'Arena.

Dimanche

(17h00) Clermont (1) - La Rochelle (3). Comme on se retrouve! Trois ans après son départ d'Auvergne sur un titre de champion de France comme entraîneur des avants, le Néo-Zélandais Jono Gibbes revient défier son ancien club et Franck Azéma, qui l'avait fait venir à l'ASM pour l'épauler. Gibbes débarque au Michelin dans la peau du directeur sportif d'une des sensations du moment: La Rochelle reste sur sept victoires de rang en Top 14, une série entamée avant son arrivée, et contre... Clermont. Soit le dernier revers des Auvergnats, qui ont depuis aligné dix matches sans défaite toutes compétitions confondues (dont deux nuls). Choc en perspective donc, avec pour l'ASM l'occasion de prendre un peu plus ses distances dans la lutte pour les demi-finales.

Classement: Pts J G N P pp pc dif Bon

1. Clermont 48 13 9 2 2 419 233 186 8

2. Toulouse 45 13 9 2 2 348 242 106 5

3. La Rochelle 42 13 10 0 3 330 270 60 2

4. Bordeaux-Bègles 39 13 8 1 4 322 248 74 5

5. Lyon 36 13 7 1 5 329 255 74 6

6. Racing 92 36 13 8 0 5 356 280 76 4

7. Stade Français 36 13 8 0 5 283 264 19 4

8. Montpellier 32 13 6 1 6 327 280 47 6

9. Castres 29 13 6 0 7 258 304 -46 5

10. Toulon 24 13 5 0 8 237 283 -46 4

11. Grenoble 20 13 3 2 8 239 306 -67 4

12. Pau 19 13 4 0 9 236 357-121 3

13. Agen 17 13 3 1 9 200 381-181 3

14. Perpignan 4 13 0 0 13 216 397-181 4

NDLR: Victoire = 4 pts, nul = 2 pts, défaite = 0 pt

Bonus: 1 pt pour une victoire avec 3 essais de plus que l'adversaire, 1 pt pour une défaite de 5 pts ou moins.

En cas d'égalité au classement final, les "points terrain" (victoire, nul, bonus) inscrits lors des confrontations directes prévalent puis, si l'égalité persiste, la différence générale des "points de marque" (scores cumulés).

Les 2 premiers qualifiés pour les demi-finales qui se déroulent, comme la finale, sur terrain neutre.

Les clubs classés de 3 à 6 disputent des barrages pour les demi-finales sur le terrain du mieux classé.

Le dernier en Pro D2.

Le 13e joue un barrage contre le perdant de la finale de Pro D2 sur le terrain de ce dernier.