Top 14: soleil voilé sur la Méditerrannée

Paris (AFP) –

Publicité

Le Sud dans le dur: la phase finale du Top 14 s'est probablement définitivement envolée pour Toulon, samedi lors de la 13e journée du Top 14, et s'est éloignée pour Montpellier, vice-champion de France en titre.

+ Montpellier, quelle patience?

Un pas en avant, deux pas en arrière, c'est la politique du MHR: une semaine après s'être repris, contre Pau (41-13), d'une défaite chez le mal classé Grenoble (17-16), le club héraultais s'est pris les pieds dans le tapis de la maison face à Lyon (25-14). Et pointe désormais à huit longueurs de la 6e place, la dernière qualificative pour la phase finale, avec au programme lors des trois prochaines journées des déplacements à La Rochelle et Toulouse...

Montpellier n'est pas parvenu à gagner deux matches de suite depuis le mois d'octobre et le début de la Coupe d'Europe: en championnat, cinq défaites pour seulement deux succès ont suivi... Et Vern Cotter semble sans solutions: après avoir tenté de faire évoluer le jeu montpelliérain, restrictif, hérité de l'ère Jake White, il semble avoir revu ses ambitions à la baisse, sans succès non plus. Malgré un effectif constitué de joueurs aguerris, désormais quasiment au complet. "Mais peut-être n'avons nous pas, c'est vrai, de vrai leader" avait déclaré le 16 décembre, dans un entretien à L'Equipe, le président héraultais Mohed Altrad.

Il y affirmait aussi sa confiance en Cotter, mais fixait comme objectif de "ne plus perdre à la maison". Raté, donc (quatrième défaite contre le LOU). "Si, à un moment donné, je n'entrevois pas la porte de sortie, je serai capable de changer d'itinéraire, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui" ajoutait-il. Et trois semaines plus tard? La réception de Newcastle en Coupe d'Europe samedi, pour rester en vie dans la course aux quarts de finale, s'annonce en tout cas sous haute tension.

+ Toulon, quels objectifs?

C'est désormais quasi mission impossible: à douze points du Top 6 avant la 13e journée, Toulon a vu son déficit se creuser de quatre points supplémentaires après sa défaite sur le terrain du Racing 92 (22-13), sa septième en autant de déplacements cette saison en championnat (plus deux en Coupe d'Europe). Seize longueurs de retard, soit quatre victoires "simples" (ou trois "bonifiées), à douze journées de la fin de la saison régulière: la messe semble dite pour le RCT, qui devrait manquer la phase finale du championnat pour la première fois depuis 2011.

A moins d'un spectaculaire redressement, il vivra également une saison sans aucune phase finale (compétitions européennes comprises) pour la première fois depuis 2008-2009 et sa remontée. Le miracle passera par un sans faute à la maison et plusieurs victoires à l'extérieur. Certes, le RCT se déplacera lors de la phase retour à Agen, Perpignan et Grenoble, trois mal classés, mais il n'a toujours pas pris le moindre point hors du Var.

+ Pau, quelle semaine!

Toulon a même perdu une place (11e), devancé à la différence particulière par Pau, qui s'est donné une bonne bouffée d'oxygène en mettant fin, contre Bordeaux-Bègles (40-23), à une série de six défaites. Avec la défaite d'Agen contre Toulouse (27-20), la Section compte désormais sept longueurs d'avance sur la 13e place de barragiste.

De quoi conclure avec le sourire une semaine qui avait beaucoup plus mal commencé, avec la mise à l'écart de l'entraîneur des avants Carl Hayman, après une altercation l'ayant opposé à plusieurs de ses joueurs lundi dernier dans le centre-ville de Pau. L'ancien pilier des All Blacks sera remplacé par Nicolas Godignon, entraîneur en chef de Brive jusqu'à son éviction en mars 2018.

Résultats de la 14e journée:

samedi

Stade Français (bo) - Perpignan 27 - 8

Grenoble - Castres 6 - 16

Montpellier - Lyon 14 - 25

Pau (bo) - Bordeaux-Bègles 40 - 23

Agen - Toulouse 20 - 27

Racing 92 - Toulon 22 - 13

dimanche

(17h00) Clermont - La Rochelle