Dopage: une équipe de l'AMA va retourner à Moscou pour récupérer les données du labo antidopage

Paris (AFP) –

Publicité

Une équipe de l'Agence mondiale antidopage (AMA) va retourner en Russie cette semaine pour récupérer les données des contrôles de l'ancien laboratoire de Moscou, condition pour sortir de la crise avec le pays accusé de dopage d'Etat, a annoncé l'AMA dans un communiqué lundi.

"Une équipe d'experts de trois personnes doit arriver en Russie le 9 janvier pour avoir accès aux données et les extraire", a indiqué l'AMA.

Une précédente visite, mi-décembre, n'avait pas permis à l'AMA de récupérer ces données, relançant l'hypothèse de nouvelles sanctions contre l'agence russe antidopage, la RUSADA, qui avait jusqu'au 31 décembre pour répondre aux exigences de l'instance mondiale antidopage.

Une fois ce délai passé, un comité de l'AMA doit se réunir les 14 et 15 janvier pour formuler des recommandations, qui devront ensuite être validées (ou non) par le comité exécutif de l'agence mondiale.

"Même si son standard international sur la conformité des organisations antidopage oblige l'AMA à donner toutes ses chances à la RUSADA, nous continuons d'agir sur la base du non respect de la date limite du 31 décembre, avec toutes les conséquences que cet échec pourrait avoir", a déclaré dans le communiqué le président de l'AMA, Craig Reedie.

Mais "si la mission réussit à obtenir les données, cela permettra de sortir d'une longue impasse", a-t-il ajouté, précisant que les informations pourraient "potentiellement conduire à l'ouverture de nombreuses procédures disciplinaires" contre des sportifs russes ayant bénéficié du système institutionnel de dopage entre 2011 et 2015.

"Quoi qu'il en soit, dans l'immédiat, le comité exécutif examinera si la RUSADA doit conserver le statut de conformité au code (mondial antidopage) aux côtés des organisations antidopage d'autres grands pays sportifs qui bénéficient du même système", a indiqué Craig Reedie.