Accéder au contenu principal

RD Congo : la commission électorale commence à proclamer les résultats provisoires

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Corneille Nangaa (au centre), le 9 janvier 2019 à Kinshasa.
Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Corneille Nangaa (au centre), le 9 janvier 2019 à Kinshasa. John Wessels, AFP (archives)

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a commencé à publier les résultats provisoires des élections en RD Congo, en commençant par les législatives et les provinciales. Ceux de la présidentielle viendront ensuite.

PUBLICITÉ

Prévus initialement pour le 6 janvier, les résultats provisoires de l'élection présidentielle en RD Congo doivent être finalement proclamés dans la nuit de mercredi 9 à dimanche 10 janvier par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), sous haute protection policière.

"Cette cérémonie aura deux étapes : la première, c'est la proclamation des résultats à l'élection législative et provinciale", a déclaré le président de la Commission électorale Corneille Nangaa. Il a douché les espoirs des journalistes congolais et étrangers qui attendaient depuis plus de deux heures surtout le résultat provisoire de l'élection présidentielle à un tour du 30 décembre.

"Suivra ensuite la décision portant publication de l'élection présidentielle ainsi que l'annonce des résultats", a poursuivi Corneille Nangaa. Il n'a pas précisé combien de temps pourrait prendre la lecture des différents résultats, circonscription par circonscription, et procès-verbaux avant la proclamation du vainqueur de la présidentielle.

Dans les rues de la capitale, la circulation était plus fluide qu'un jour de semaine ordinaire et la police était présente aux carrefours proches du Parlement et du QG du parti d'opposition UDPS à Limete, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des militants confiants dans la victoire de Tshisekedi

Plusieurs centaines de militants de l'UDPS soutenant le candidat d'opposition Félix Tshisekedi se sont regroupés autour du QG du parti, confiant dans la victoire de leur leader. Plusieurs camions de police anti-émeute patrouillaient mercredi autour du siège.

La coalition Cach, formée autour de la candidature de Félix Tshisekedi, a convié quelques journalistes en prévision de la proclamation. L'élection présidentielle du 30 décembre doit désigner le successeur du président Joseph Kabila, qui ne pouvait pas se représenter après 18 ans au pouvoir au total, depuis l'assassinat de son père et prédécesseur en janvier 2001.

Trois principaux candidat se disputent sa succession, le dauphin du pouvoir, l'ex-ministre de l'Intérieur sous sanctions de l'Union européenne, Emmanuel Ramazani Shadary, et les deux opposants, Félix Tshisekedi et Martin Fayulu.

L'internet est coupé depuis le 31 décembre au lendemain des élections en République démocratique du Congo, pays qui n'a jamais connu de transmission pacifique du pouvoir.

Les résultats de la Commission électorale peuvent faire l'objet de recours devant la Cour constitutionnelle qui proclamera les résultats définitifs de l'élection présidentielle.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.