Accéder au contenu principal
Dans la presse

Face au shutdown, la solidarité s'organise aux États-Unis

France 24

Dans la presse de ce vendredi le shutdown de l'ère Trump aux États-Unis est en passe de battre le record historique de 21 jours. Face à la précarité d'employés fédéraux privés de salaires, la solidarité s'organise.

PUBLICITÉ

Aux États-Unis, c’est déjà le shutdown le plus long de l’histoire. L’administration américaine est paralysée depuis 21 jours, record observé sous Bill Clinton dans les années 90. Le Washington Post s’est intéressé au sort des 800 000 agents fédéraux au chômage technique ou privé de salaire. Pour joindre les deux bouts, beaucoup sont réduits à poster de petites annonces sur le site "Craigslist", l’équivalent du Bon Coin. Un employé fédéral de Morgantown, en Virginie-Occidentale, a même décidé de vendre sur Facebook les outils de soudure laissés par son beau-père décédé. Le journal revient sur les conclusions d’un rapport de la Réserve fédérale américaine : quatre adultes sur dix déclarent qu'ils ne pourraient pas sortir 400 dollars en cas de coup dur.

Face à ces situations dramatiques, la solidarité s’organise. USA Today met un coup de projecteurs sur ces entreprises qui ont décidé de faire un geste : repas gratuits ou réductions au restaurant, paiements différés ou encore prêts à taux zéro proposés par certaines banques.

La presse internationale revient longuement sur les résultats contestés de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo.

Le journal français l’Opinion parle ce matin d’une "victoire provisoire pour Joseph Kabila" car elle s’annonce très contestée. Elle se heurte à la remise en cause du résultat par la France et à la détermination de l’opposant Martin Fayulu, arrivé deuxième. Se considérant comme le grand vainqueur du scrutin "il appelle le peuple à se soulever" et pourrait se déclarer président dans les prochaines heures, écrit le quotidien libéral.

La destinée de Felix Tshisekedi "loin du père" interpelle la Croix. En acceptant d’être déclaré victorieux à cette élection, écrit le journal, "il rompt avec l’intransigeance de son père Étienne Tshisekedi", opposant historique à Mobutu puis à Kabila père et fils.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.