Accéder au contenu principal

Israël a mené un raid aérien anti-iranien en Syrie

Un avion de chasse israélien, le 8 novembre 2017, lors d'un exercice mené en Israël.
Un avion de chasse israélien, le 8 novembre 2017, lors d'un exercice mené en Israël. Jack Guez, AFP

Israël a bien mené un raid aérien vendredi contre des "entrepôts d'armes" iraniennes en Syrie, a annoncé dimanche Benjamin Netanyahou. Selon lui, ces raids permettent "de bloquer l'implantation militaire iranienne".

Publicité

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a reconnu, dimanche 13 janvier, que l'aviation israélienne avait effectué vendredi un raid contre des "entrepôts d'armes" iraniennes dans l'enceinte de l'aéroport international de Damas, une rare confirmation de la part d'un responsable israélien.

"Il y a juste 36 heures, notre aviation a attaqué des entrepôts iraniens renfermant des armes iraniennes dans l'aéroport international de Damas", a affirmé Benjamin Netanyahou lors du conseil des ministres hebdomadaire, selon son bureau. "La multiplication des attaques récentes démontrent que nous sommes plus déterminés que jamais à agir contre l'Iran en Syrie, comme nous nous y sommes engagés", a-t-il ajouté.

"Nous avons remporté des succès impressionnants en vue de bloquer l'implantation militaire iranienne (...). L'armée israélienne a attaqué des cibles iraniennes et du Hezbollah des centaines de fois", a également affirmé le Premier ministre israélien.

Le chef d'état-major Gadi Eisenkot, dont le mandat arrive à expiration dans les prochains jours, a pour sa part affirmé dans une interview au quotidien américain New York Times : "Nous avons frappé des milliers de cibles sans en prendre la responsabilité ou sans en revendiquer le crédit". Dans l'immense majorité des cas, le porte-parole de l'armée se refuse à confirmer ces attaques.

Plusieurs bombardements israéliens ces derniers mois

La défense anti-aérienne de l'armée syrienne est entrée en action vendredi soir contre des "missiles" tirés par l'aviation israélienne, avait rapporté l'agence officielle syrienne Sana, citant une source militaire selon laquelle un "entrepôt" dans l'enceinte de l'aéroport de Damas avait été touché. "La plupart" des missiles tirés par "des avions militaires israéliens" ont été interceptés, avait affirmé la source militaire citée par Sana.

Ces derniers mois, Israël a bombardé à plusieurs reprises des installations militaires du pouvoir de Bachar al-Assad ou de ses alliés, l'Iran et le mouvement libanais du Hezbollah, deux grands ennemis de l'État hébreu.

Les déclarations, dimanche, de Benjamin Netanyahou surviennent alors qu'il a lancé sa campagne pour les législatives du 9 avril en proclamant son innocence dans plusieurs affaires de corruption présumée tout en se présentant comme le meilleur garant de la sécurité d'Israël.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.