Accéder au contenu principal

Foot européen : Manchester United renaît, les favoris engrangent

Ole Gunnar Solskjær, remplaçant de José Mourinho sur le banc de Manchester United.
Ole Gunnar Solskjær, remplaçant de José Mourinho sur le banc de Manchester United. Adrian Dennis, AFP

À l'exception de l'Italie et de l'Allemagne, les grands championnats ont repris leur rythme de croisière en Europe. Et dès le mois de janvier, les favoris à l'Europe engrangent des points. Bilan du week-end.

PUBLICITÉ

Premier League : Man U enchaîne, Arsenal décroche

En attendant la rencontre entre Manchester City et Wolverhampton, lundi soir, Liverpool a mis la pression sur son dauphin en allant chercher un précieux succès sur la pelouse de Brighton (0-1). Les Reds comptent provisoirement sept points d’avance en tête de la Premier League.

Le podium est complété par Tottenham, même si les Londoniens ont subi l’improbable retour en forme de Manchester United (0-1), auteur de son sixième succès de rang. Les Red Devils, qui ne sont plus qu’à six points de la Ligue des champions, reviennent à hauteur d’Arsenal, battu par West Ham (1-0). À noter enfin le succès de Chelsea sur Newcastle (2-1), qui permet aux Blues de consolider leur quatrième place.

Ligue 1 : le PSG reprend sa marche, l'OM au fond du gouffre

Après la frustration de l’élimination en Coupe de la Ligue face à Guingamp, le PSG n’a pas laissé le doute s’installer. Sans briller, les Parisiens ont fait le job à Amiens (0-3) et conservent un matelas d’avance de 13 points en L1, malgré deux matches en retard. Derrière le PSG, Lille s’affirme un peu plus comme un vrai prétendant au podium. Les Dogues, seuls deuxièmes, ont corrigé Caen (1-3).

Derrière, l’OL a connu un vrai coup d’arrêt face à Reims (1-1) mais conserve sa place sur le podium, partagée avec son rival, Saint-Étienne, victorieux de Guingamp (0-1). Enfin, la crise est profonde à l’OM, qui n’a pas réussi à battre Monaco au Vélodrome (1-1). Les hommes de Rudi Garcia sont neuvièmes et n’ont plus gagné depuis novembre.

Liga : le Barça se balade, le Real s'arrache

Les positions sont marquées comme rarement en Liga, où le FC Barcelone n’a fait qu’une bouchée d’Eibar (3-0), une réception marquée par le 400e but de Messi sous les couleurs blaugrana. Leader, le club catalan compte une marge de cinq unités sur l’Atletico de Madrid, qui a tenu son rang face à Levante (1-0).

Le fossé se creuse également entre le dauphin et le FC Séville, battu par l'Athletic Bilbao (2-0) et qui voit donc le Real Madrid recoller à la troisième place, malgré sa victoire poussive au Betis (1-2). Enfin, à Valence, Marcelino ne trouve toujours pas la solution. Le nul concédé par le club che face à Valladolid (1-1) le laisse englué en milieu de classement, à la neuvième place.

À noter qu’en Italie, la Serie A faisait relâche le week-end dernier. Pas de surprise en Coupe d'Italie, où la Lazio, la Juve, le Milan AC, la Fio', l'Inter et Naples ont rallié les quarts de finale. Une fois encore, à Bologne et à Rome, des insultes racistes ont été proférées à l’encontre de joueurs noirs. En Allemagne, la trêve des confiseurs se poursuit.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.