Frank Leboeuf sans crampons, champion du vaudeville avec "Boeing Boeing"

Paris (AFP) –

Publicité

Après la liesse des stades, les applaudissements à tout rompre au théâtre: Frank Leboeuf, champion du monde de football en 1998, reconverti dans la comédie, triomphe à Paris avec la pièce culte "Boeing Boeing".

"En déclenchant les rires, je m'éclate! Devenir comédien était mon rêve d'enfant, bien avant le ballon rond", confie-t-il à l'AFP. "Je regardais +Au Théâtre ce soir+ à la TV et, très jeune, mon seul but était de raconter un jour, moi aussi, des histoires sur scène ou sur grand écran. Dès ma retraite sportive, je suis revenu à mes premières amours", ajoute-t-il.

L'ex-footballeur, qui fêtera ses 51 ans le 22 janvier, est à l'affiche du théâtre Daunou à Paris avec la pièce française de boulevard la plus jouée dans le monde (25.000 représentations dans 55 pays, selon les ayants droit et le Guinness Book des records).

Parfait vaudeville de Marc Camoletti créé en 1960, "Boeing Boeing" n'a pas pris une ride, au point que Frank Leboeuf et les cinq autres comédiens, jouent les prolongations jusqu'en avril, avant une tournée.

Bernard, le héros principal, entretient des liaisons parallèles avec trois hôtesses de l?air. Jusqu'au jour où les conditions atmosphériques s'en mêlent, clouant les avions au sol. Avec l'aide de son meilleur ami et de sa fidèle bonne, Bernard tente d'échapper aux turbulences de ce dangereux imbroglio.

Très à l'aise sur scène, Frank Leboeuf livre un jeu hilarant, tout comme Véronique Demonge (la bonne) et Thierry Samitier (l'ami), deux seconds rôles populaires.

Bien décidé à réaliser son rêve de comédie une fois les crampons définitivement abandonnés en 2005, l'ancien joueur de Chelsea a fait ses classes pendant 18 mois en intégrant le Lee Strasberg Institute, une branche de l'Actor Studio à Los Angeles.

Il enchaînera ensuite une dizaine de films et séries TV dont "Une Merveilleuse histoire du temps" de James Marsh, long métrage nommé aux Oscars en 2014.

Très vite, le théâtre de boulevard s'intéresse à lui. Frank Leboeuf jouera notamment 650 fois "Ma Belle-mère et moi", à la Comédie Caumartin.

Avec "Boeing Boeing", le producteur et metteur en scène Philippe Hersen lui offre sa quatrième pièce en tête d'affiche.

"Dans un stade, il y a l'incertitude et l'adversité du sport", souligne Frank Leboeuf. "La seule chose comparable avec la scène, c'est la pression pour donner le meilleur de soi-même".