Wall Street, évaluant les résultats d'entreprises, ouvre en hausse

New York (AFP) –

Publicité

Wall Street montait mardi peu après l'ouverture,accueillant de manière contrastée une salve de résultats d'entreprises à quelques heures d'un vote décisif sur le Brexit, alors que les cours du pétrole et les valeurs technologiques soutenaient la tendance.

Vers 14H55 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,21%, à 23.959,46 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 1,06%, à 6.979,35 points.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,60%, à 2.598,05 points.

La Bourse de New York avait clôturé en baisse lundi, lestée, tout comme les principales places mondiales, par des chiffres jugés décevants sur le commerce extérieur chinois qui éveillaient à nouveau le spectre d'un ralentissement de l'économie mondiale: le Dow Jones avait perdu 0,36% et le Nasdaq 0,94%.

La hausse des cours du pétrole de plus de un dollar et la progression des valeurs technologiques emmenées par Netflix (+5,8%) après l'annonce d'une hausse de ses prix aux Etats-Unis permettaient aux indices de monter dans les premiers échanges.

Cette avancée survenait dans un contexte plutôt négatif, entre résultats d'entreprises "mitigés" d'après les analystes de Charles Schwab, et indicateurs économiques défavorables.

Malgré un bénéfice net de 7,06 milliards de dollars au quatrième trimestre 2018, la banque JPMorgan Chase a déçu les marchés qui espéraient des résultats encore plus éclatants. Le titre perdait 0,99% mardi matin.

Wells Fargo a de son côté annoncé des résultats contrastés, entre un bénéfice par action supérieur aux attentes et un chiffre d'affaires sous les anticipations. Son titre lâchait 1,20%.

Egalement parmi les résultats du jour, la compagnie aérienne Delta Airlines avançait de 0,13% grâce à un bond de son bénéfice, et le groupe d'assurance UnitedHealth Group gagnait 0,74%, profitant de résultats supérieurs aux attentes.

Sur le front des indicateurs, la croissance de l'activité manufacturière dans la région de New York en janvier et l'indice des prix à la production (PPI) en décembre ont été inférieurs aux anticipations des analystes.

Le contexte européen pesait également sur l'humeur des courtiers.

Les investisseurs étaient suspendus à un vote mardi des députés britanniques sur l'accord de divorce conclu avec l'UE par la Première ministre Theresa May, un vote historique qui devrait marquer un rejet cinglant du texte, et aggraver l'incertitude sur l'avenir du Royaume-Uni.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans baissait à 2,698%, contre 2,702% lundi à la clôture, et celui à 30 ans avançait à 3,066%, contre 3,053% la veille.