Accéder au contenu principal

Syrie : des Américains tués dans un attentat perpétré à Manbij

Capture d'une vidéo obtenue par AFPTV à proximité des lieux de l’attentat-suicide perpétré à Manbij contre la coalition anti-jihadiste, le 16 janvier 2019.
Capture d'une vidéo obtenue par AFPTV à proximité des lieux de l’attentat-suicide perpétré à Manbij contre la coalition anti-jihadiste, le 16 janvier 2019. ANHA, AFP

Le Pentagone a annoncé, mercredi, la mort de quatre Américains, dont deux militaires, dans une attaque en Syrie. Les forces de la coalition ont été visées par un attentat revendiqué par l'organisation État islamique à Manbij, dans le nord du pays.

Publicité

Quatre ressortissants américains ont été tués, mercredi 16 janvier, dans un attentat commis à Manbij, dans le nord de la Syrie, a annoncé dans la soirée le Pentagone. Parmi ces victimes, deux étaient des militaires, un était un civil et le quatrième était un sous-traitant. Trois autres soldats ont été blessés, a-t-il ajouté.

Si ce bilan est confirmé, il s'agira de l'attentat le plus meurtrier à viser des soldats américains depuis leur déploiement sur le théâtre de guerre syrien en 2015.

De son côté, le président turc Recep Tayyip Erdogan a fait état d'un bilan de 20 morts, dont cinq Américains. Il a ajouté que, selon lui, l'attentat n'aura aucune conséquence sur la décision du président Donald Trump de retirer les forces américaines de Syrie.

L'attaque a été revendiquée sur Internet par l'organisation État islamique (EI), qui parle d'un attentat-suicide. Amaq, l'organe de propagande du groupe djihadiste, assure qu'un kamikaze a actionné ses charges au passage de la patrouille. "Une explosion s'est produite à proximité d'un restaurant, visant des Américains, et il y avait avec eux des miliciens du Conseil militaire de Manbij", a déclaré un témoin cité par Reuters.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays, l'attentat a visé un restaurant dans le centre-ville contrôlé par une coalition arabo-kurde, où sont déployées des troupes de la coalition internationale anti-jihadiste.

Dirigée par les États-Unis, la coalition internationale intervient en Syrie depuis 2014 contre l'EI, en soutien aux forces kurdes locales. L'attentat intervient après l'annonce, le mois dernier, d'un retrait des troupes américaines de Syrie.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.