Accéder au contenu principal

La CPI ordonne le maintien en détention de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale, le 15 janvier 2019.
L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale, le 15 janvier 2019. AFP (archives)

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté, mardi, d'accusations de crimes contre l'humanité, restera en détention jusqu'à une nouvelle audience le 1er février, a annoncé la chambre d'appel de la CPI.

Publicité

Laurent Gbagbo reste en détention. La Cour pénale internationale s'est prononcée, vendredi 18 janvier, en faveur du maintien en détention de l'ancien président ivoirien et de Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes.

  • Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé resteront en détention dans l'attente d'une décision sur l'appel introduit par le procureur contre leur mise en liberté immédiate.
     
  • L'audience de la chambre d'appel est prévue le 1er février 2019. À cette occasion seront entendus d'autres arguments sur cet appel, a précisé la CPI.
     
  • Après cette audience, les juges décideront soit de maintenir les deux hommes en détention jusqu'à un éventuel procès en appel sur leur acquittement, soit de leur accorder une liberté conditionnelle ou inconditionnelle. Aucun détail n'a été donné sur la date de la décision.
     
  • À Abidjan, après les scènes de liesse observées chez les partisans de Laurent Gbagbo à la suite de l'annonce de son acquittement, "la déception et l'incompréhension" dominaient vendredi au sein du parti de l'ex-chef d'État.
     

CPI : les analyses et réactions au maintien en détention de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.