Accéder au contenu principal
La semaine de l'éco

Brexit : les risques en cas d'un "no deal"

Au Royaume-Uni, l'accord négocié par Theresa May avec les Européens a été rejeté par les députés de la Chambre des Communes. La Première ministre britannique a également échappé de justesse à une motion de censure déposée par le chef de file des travaillistes, Jeremy Corbyn. De son côté, la France se prépare à un "no deal", une sortie sans accord. Édouard Philippe annonce qu'il va investir 50 millions d'euros dans les ports et les aéroports.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.