Accéder au contenu principal
La semaine de l'éco

Brexit : les risques en cas d'un "no deal"

Au Royaume-Uni, l'accord négocié par Theresa May avec les Européens a été rejeté par les députés de la Chambre des Communes. La Première ministre britannique a également échappé de justesse à une motion de censure déposée par le chef de file des travaillistes, Jeremy Corbyn. De son côté, la France se prépare à un "no deal", une sortie sans accord. Édouard Philippe annonce qu'il va investir 50 millions d'euros dans les ports et les aéroports.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.