Accéder au contenu principal
Élément Terre

Pour sauver le climat, je ne veux pas d’enfant !

C’est une histoire sans fin : on nait, on se reproduit, on meurt et nos descendants font la même chose. Le bon vieux cycle de la vie ! Et si aujourd’hui l’environnement rentrait dans l’équation ?

Publicité

La question démographique serait devenue incontournable lorsqu’on parle de sauvegarde de la planète. Selon des chercheurs de l’Université de Lund en Suède, avoir un enfant de moins serait l’une des actions les plus efficaces pour réduire notre empreinte carbone : cela nous permettrait d'économiser 58 tonnes de C02 par personne chaque année. A titre de comparaison, ne pas avoir de voiture économise 2,4 tonnes de C02.

Pour beaucoup, il est moralement difficile de mettre sur le même plan le fait de revendre son vieux diesel et de renoncer à un deuxième enfant. Mais d’autres poussent la logique très loin et revendiquent ne pas avoir d’enfant du tout par militantisme. On les appelle les "GINKS" (Green Inclination No Kids), "Tendances écolos, pas d’enfants".

Alors, ne pas faire d’enfant, est-ce la solution pour sauver la planète ? L’équipe d’Elément Terre vous explique pourquoi l’argument démographique reste un tabou.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.