Accéder au contenu principal

Élections en RD Congo : l'Union africaine reporte sa mission à Kinshasa

La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo a proclamé dans la nuit de samedi à dimanche les résultats définitifs de la présidentielle.
La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo a proclamé dans la nuit de samedi à dimanche les résultats définitifs de la présidentielle. CCTV and China Global Television Network (CGTN)

L'Union africaine (UA) a reporté la visite prévue lundi d'une délégation en République démocratique du Congo pour discuter de l'élection présidentielle contestée du mois dernier, a annoncé une porte-parole.

PUBLICITÉ

L'Union africaine (UA) a reporté sa mission prévue lundi 21 février en République démocratique du Congo (RD Congo), après la proclamation par la Cour constitutionnelle congolaise de la victoire de l'opposant Félix Tshisekedi à la présidentielle du 30 décembre, a annoncé dimanche une porte-parole.

"La Commission de l'Union africaine prend note de la proclamation par la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo des résultats définitifs des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018", écrit l'UA dans un communiqué. "Il convient de noter que la visite de la délégation de haut niveau qui devait se rendre à Kinshasa le 21 janvier 2019 a été reportée", ajoute le communiqué.

Des membres de l'UA avaient souhaité jeudi à Addis Abeba la "suspension" de la proclamation des résultats définitifs, jugeant ceux de la Commission électorale congolaise (Céni) en faveur de Félix Tshisekedi entachés de "doutes sérieux". Mais la Cour constitutionnelle a passé outre ces injonctions pour rejeter, dans la nuit de samedi à dimanche, le recours de l'opposant Martin Fayulu et proclamer Félix Tshisekedi président.

De nombreux dirigeants africains ont apporté dimanche leur soutien à Félix Tshisekedi, la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) demandant le "respect" de la "souveraineté" de la RDC. Le président sud-africain Cyril Raphamosa a fait de même et appelé "toutes les parties prenantes en RDC à respecter la décision de la Cour constitutionnelle".

Il semblait dès lors difficile pour l'UA de maintenir sa mission à Kinshasa, sous peine d'étaler au grand jour ses divisions. La délégation devait être menée par le président en exercice de l'UA, le chef de l'État rwandais Paul Kagame et par le président de la Commission de l'UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. 

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.