Accéder au contenu principal

"Le Grand Bain" et "Jusqu'à la garde" grands favoris pour les César

L'équipe du film "Le Grand bain", selectionnée dans dix catégories, entoure son réalisateur Gilles Lellouche au Grand Palais, à Paris, le 3 décembre 2018.
L'équipe du film "Le Grand bain", selectionnée dans dix catégories, entoure son réalisateur Gilles Lellouche au Grand Palais, à Paris, le 3 décembre 2018. Anne-Christine Poujoulat, AFP

L'Académie des César a révélé mercredi les nominations pour la 44e cérémonie des récompenses françaises du cinéma qui se déroulera le 22 février. "Le Grand Bain" de Gilles Lellouche et "Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand sont en lice pour dix prix.

PUBLICITÉ

La comédie "Le Grand Bain" de Gilles Lellouche, sur des cabossés de la vie qui s'adonnent à la natation synchronisée, et "Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand, film choc sur les violences conjugales, mènent les nominations pour les César 2019 : ils sont chacun en lice pour dix prix.

Ces deux œuvres font partie des sept nommées pour le César du meilleur film, qui sera remis le 22 février, aux côtés du western en anglais de Jacques Audiard "Les Frères Sisters", du long métrage d'Emmanuel Finkiel "La Douleur", adaptation de Marguerite Duras, de la comédie de Pierre Salvadori "En liberté!", du tendre hommage aux gloires de la chanson d'Alex Lutz "Guy" et de "Pupille" de Jeanne Herry, sur le parcours d'une adoption.

Les cinéastes Xavier Legrand et Gilles Lellouche concourent aussi dans la catégorie 'meilleure réalisation', aux côtés d'Emmanuel Finkiel, Pierre Salvadori, Jacques Audiard, Alex Lutz et Jeanne Herry.

Virginie Efira et Adèle Haenel nominées

Pour le César du meilleur acteur, Denis Ménochet pour "Jusqu'à la garde", Romain Duris pour "Nos batailles" et Gilles Lellouche pour "Pupille" figurent parmi les sept acteurs en lice, aux côtés d'Édouard Baer dans "Mademoiselle de Joncquières", Vincent Lacoste dans "Amanda", Alex Lutz dans "Guy" et Pio Marmaï dans "En liberté!".

Pour les actrices, Mélanie Thierry pour "La douleur", Virginie Efira pour "Un amour impossible" et Léa Drucker" pour "Jusqu'à la garde" comptent parmi les sept nommées, tout comme Élodie Bouchez et Sandrine Kiberlain dans "Pupille", Cécile de France dans "Mademoiselle de Joncquières" et Adèle Haenel dans "En liberté !".

"Une sélection de grande qualité"

Ces nominations donnent cette année une large place à la comédie d'auteur, genre souvent boudé par les César, avec "Le Grand bain" et "En liberté !", ainsi qu'aux films abordant des sujets de société graves comme "Jusqu'à la garde", "Les Chatouilles" et "Pupille".

 "C'est une sélection de grande qualité", a commenté Alain Terzian, le président de l'Académie des arts et techniques du cinéma. "La richesse du cinéma français, c'est l'abondance de l'offre et la diversité. Cette année, on a les deux et j'aime l'idée d'une convergence entre les professionnels et le public".

Les professionnels auront désormais un peu plus de quatre semaines pour choisir les vainqueurs, lors d'un second tour de scrutin

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.