Coupe de France - Dijon éteint le Chaudron, Caen refroidit Viry

Paris (AFP) –

Publicité

La magie de la Coupe de France, cruelle, a frappé mercredi Dijon, mais pas le Petit Poucet. Mal classés en Championnat, les Bourguignons ont humilié Saint-Etienne (6-3) chez lui pour voir les 8es, quand Viry-Châtillon, club de 6e division, a craqué contre Caen (6-0).

Strasbourg, l'équipe en forme du moment, aura besoin dans la soirée de cet instant de grâce propre à la doyenne des compétitions, pour terrasser le quadruple tenant du titre, le Paris SG, au Parc (21h05).

A l'instar de son milieu tunisien Naïm Sliti, muet en Ligue 1... mais auteur de trois buts face aux Verts, le DFCO, 18e, s'est senti pousser des ailes, pour donner à son nouvel entraîneur Antoine Kombouaré son premier succès.

L'histoire est belle pour le technicien néo-calédonien, qui gagne là où son prédécesseur Olivier Dall'oglio avait perdu fin décembre (3-0), précipitant sa chute.

Pour les Verts, ce deuxième revers de suite à la maison, après le crève-coeur contre le rival Lyon dimanche en Championnat (2-1), fait tache, d'autant qu'ils nourrissent des ambitions à la hauteur de leur 4e place de L1.

Caen et Rennes, eux, ont pris l'autoroute pour les 8es, à peine perturbés par la neige, les terrains gras et le contexte rendu lourd par la disparition de l'ancien Nantais Emiliano Sala.

Le club normand, où a joué l'attaquant italo-argentin, n'a eu aucune pitié pour Viry, l'un des deux derniers représentants de Régionale 1, en marquant deux fois dans les douze premières minutes.

Pour célébrer le premier but, Yacine Bammou a longuement pointé ses doigts vers le ciel, en hommage à son ex-coéquipier, alors que les supporters caennais ont déployé une banderole "Emiliano" en tribunes.

Rennes a lui géré à Orléans chez les amateurs de 4e division (N2) de Saint-Pryvé Saint-Hilaire (2-0), grâce à Jordan Siebatcheu et Adrien Hunou.

Après Paris dans la soirée, un deuxième cador entrera en lice jeudi, Lyon, à Amiens. Tirage au sort prévu jeudi.