Accéder au contenu principal

Le pape François donne le coup d'envoi des JMJ au Panama, en pleine crise vénézuélienne

Le pape François salue la foule à Panama City, le 23 janvier 2019.
Le pape François salue la foule à Panama City, le 23 janvier 2019. Marvin Recinos, AFP

Le pape François donne jeudi au Panama le coup d'envoi des Journées mondiales de la jeunesse. Ses propos seront scrutés dans le contexte de la crise politique au Venezuela.

Publicité

Le pape François est arrivé mercredi 23 janvier au Panama pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) pour un voyage de quatre jours. Alors qu'à Caracas, l'opposant Juan Guaidó s'est autoproclamé président, recevant le soutien d'une partie de la communauté internationale, le dossier vénézuélien s'est invité dès les premières minutes dans le programme du pape.

Au passage de sa voiture à Panama City, un jeune agitant un drapeau du Venezuela s'est précipité vers le cortège, obligeant le véhicule à faire un brusque écart pour l'éviter. Parmi les dizaines de milliers de personnes qui s'étaient massées le long des 29 km du trajet vers la Nonciature (ambassade du Vatican), où le souverain pontife devait passer la nuit, un pèlerin brandissait une pancarte où l'on pouvait lire "Priez pour le Venezuela".

François doit être reçu officiellement jeudi matin par le président Juan Carlos Varela dans le complexe gouvernemental du quartier historique de Panama. À quelques pas de là, dans l'église du XVIIe siècle Saint-François-d'Assise, il rencontrera ensuite les évêques d'Amérique centrale, une région d'où partent régulièrement des milliers de migrants vers les États-Unis.

Migrants et scandales sexuels

Le thème des migrants a déjà été abordé durant le vol entre Rome et Panama lorsqu'un journaliste a évoqué, en le qualifiant de "folie", le projet du président américain Donald Trump d'édifier un mur pour interdire le passage vers les États-Unis aux migrants illégaux. "C'est la peur qui nous rend fous", a commenté François.

À la tombée de la nuit, le pape doit aller à la rencontre des milliers de jeunes du monde entier qui l'attendent avec impatience. Sur une gigantesque estrade surmontant l'avenue qui longe le Pacifique, le souverain pontife célébrera sa première messe publique des Journées mondiales de la jeunesse. Il prévoit de rester jusqu'à dimanche au Panama.

Les JMJ au Panama sont les troisièmes du pontificat de Jorge Bergoglio, après Rio en 2013, l'année de son élection, et Cracovie en 2016. La progression des églises évangéliques dans les Amériques, continent qui compte le plus de catholiques au monde, est également en toile de fond.

>> À voir, notre Focus : "Église et pédophilie : des promesses, des excuses, mais quelles actions ?"

Ce septième voyage de François en Amérique latine s'inscrit dans le prolongement d'une assemblée mondiale d'évêques (synode) consacrée spécifiquement aux jeunes en octobre. Les prélats avaient été appelés à mieux écouter une génération qui fuit l'Église, bousculée par les scandales d'agressions sexuelles.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.