Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Coup de théâtre politique au Venezuela"

France 24

À la une de la presse, ce jeudi 24 janvier, la décision du président du parlement vénézuélien, principal opposant à Nicolas Maduro, de se proclamer président du Venezuela, le remplacement annoncé de Carlos Ghosn à la tête du constructeur automobile Renault, la défiance des Français vis-à-vis des médias, et le grand retour de la cagoule.

PUBLICITÉ

À la une de la presse, ce jeudi matin, la décision du président du Parlement vénézuélien, Juan Guaido, de se proclamer président du Venezuela par intérim.

Devant des dizaines de milliers de manifestants rassemblés dans la capitale, Caracas, le principal opposant à l’actuel chef de l’État, Nicolas Maduro, a invoqué mercredi l’article 233 de la Constitution pour le remplacer "à titre provisoire, le temps d'organiser des élections libres", d’après le quotidien vénézuélien El Nacional. Ce dernier montre Juan Guaido brandissant la Constitution bolivarienne, face à la foule de ses partisans. Une photo semblable à celle qu’on retrouve à la une du site d’El Clarin, qui rapporte que Juan Guaido a déclaré à la presse ne pas avoir "peur" d’aller en prison et adressé ce message au gouvernement : "À ceux qui usurpent aujourd’hui le pouvoir, je (promets) que nous ne nous fatiguerons pas, que nous insisterons jusqu’à obtenir la démocratie, et que notre mouvement ne pourra pas être arrêté".

Peu de temps après la déclaration de Juan Guaido, Donald Trump a annoncé qu'il le reconnaissait comme président du Venezuela par intérim et invitait les autres pays occidentaux à faire de même. "Le leader de l’opposition vénézuélienne se déclare président par intérim avec l’appui de Trump», titre El Pais, qui annonce que les déclarations du président américain ont amené Nicolas Maduro à rompre les relations diplomatiques avec Washington. D’après le journal espagnol, "toutes les puissances américaines, à l’exception du Mexique et de Cuba, ont décidé de reconnaître Juan Guaido". "La majorité des pays sud-américains soutient la transition, et Maduro rompt avec les États-Unis", confirme le journal catalan El Periodico, qui rapporte également que l'Union européenne a "donné plus de légitimité" au président du parlement vénézuélien en appelant à écouter la "voix"du peuple du Venezuela. Le quotidien fait état d'"au moins huit morts" dans les manifestations de mercredi.

Au Royaume-Uni, The Guardian, qui cite le chiffre de 14 morts en deux jours de manifestations, évoque un "accroissement considérable des efforts pour chasser Nicolas Maduro du pouvoir", dans un contexte où le Venezuela, pourtant riche en pétrole, est plongé dans une "tourmente économique et politique, avec une hyperinflation qui rend quasiment nulle la valeur de la monnaie nationale, le bolivar". Au Liban, L'Orient-Le Jour parle d’un "coup de théâtre politique", autour d’un jeune opposant âgé de 35 ans, seulement. "Juan Guaido, le 'gamin' autoproclamé président qui défie Maduro", écrit Le Parisien-Aujourd’hui en France. Le quotidien revient sur l’ascension rapide de ce "parfait inconnu, au physique élancé et à la voix posée, devenu le 5 janvier le plus jeune président du Parlement, l’unique institution contrôlée par l’opposition" au Venezuela.

La presse française revient largement ce matin sur la possible nomination, du successeur de Carlos Ghosn à la tête de Renault. "Renault tourne la page Ghosn", annonce Le Figaro, qui rapporte que Jean-Dominique Senard, un "dirigeant très respecté", jusque-là président de Michelin, sera désigné jeudi par le conseil d’administration de Renault pour prendre la tête de l’entreprise. D’après Les Échos, Jean-Dominique Senard sera épaulé par l’ex-bras droit de Carlos Ghosn, Thierry Bolloré, avec lequel il formera le "nouveau tandem" chargé de la "lourde succession" de Carlos Ghosn, qui a passé 14 ans à la tête de Renault. "Une nouvelle gouvernance bicéphale" pour reprendre le flambeau du "flamboyant" Ghosn, incarcéré depuis deux mois au Japon, notamment pour fraude fiscale, rappelle Libération, avec cette illustration signée Cyril Pedrosa, l’un des invités d’un numéro spécial, à l’occasion du lancement du festival de la bande-dessinée d’Angoulême.

Le journal La Croix livre, lui, les résultats de son baromètre annuel sur "la confiance des Français dans les médias". "Crédibilité à la baisse, indépendance jugée insuffisante" : les résultats de cette enquête expriment une défiance inquiétante à l’égard des médias et constituent "une alerte à destination des rédactions, sommées de se remettre en question", selon le journal, qui se réjouit, en revanche, de la hausse de l’intérêt des Français pour l’actualité. Les Français et leurs paradoxes. On apprend également dans ce baromètre que les médias auxquels ils disent accorder le moins de confiance, sont aussi ceux qu’ils utilisent le plus pour s’informer...

On ne se quitte pas là-dessus. Comme nous sommes en pleine fashion week parisienne, et comme à la revue de presse, nous sommes toujours à la pointe de la mode, je voulais partager avec vous la toute dernière tendance des défilés. Souvenez-vous, c’était l’accessoire incontournable des cours de récré dans les années 1980, et elle fait son grand retour : la cagoule – aussi appelée passe-montagne. Cet accessoire censé protéger la tête est surtout resté dans les mémoires comme un douloureux souvenir. Ce couvre-chef généralement en laine, grattait la tête et ne mettait pas vraiment en valeur les petits minois. Le retour de la cagoule : tous aux abris ! Lu sur le site du Parisien.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.