Qui a tué le journaliste Valdez? Pas les fils d'El Chapo, selon un proche

Mexico (AFP) –

Publicité

Qui a commandité l'assassinat du célèbre journaliste mexicain Javier Valdez? Un ancien collaborateur d'El Chapo a accusé les fils du narcotrafiquant, lors de son procès à New York, mais un proche de la victime a contesté jeudi cette théorie.

Damaso Lopez Nuñez, alias le "Licencié", avait accusé mercredi les fils de Joaquin "Chapo" Guzman d'être responsables de la mort de ce journaliste réputé, spécialiste du narcotrafic, et pigiste de l'AFP dans l'État de Sinaloa (ouest du Mexique).

Mais Ismael Bojorquez, directeur de l'hebdomadaire Riodoce, qu'il a cofondé avec Valdez, n'y croit pas. Pour lui, tout semble indiquer que l'ordre est plutôt venu du fils de Damaso Lopez.

Trois mois avant sa mort en 2017, Javier Valdez, 50 ans, avait publié dans Riodoce un article très critique sur Damaso Lopez Serrano, alias "Mini Lic", dans lequel il le dépeignait comme un "Monsieur Personne".

Cela a déclenché "la colère du fils de Damaso et l'ordre" de faire tuer le journaliste, a estimé M. Bojorquez sur Radio Centro. "C'est ce que nous croyons".

Après l'arrestation d'El Chapo en janvier 2016, ses deux fils sont entrés dans une guerre de succession avec Damaso Lopez et son fils pour prendre la tête du cartel de Sinaloa.

"Damaso protège son fils", assure M. Bojorquez.

Damaso Lopez avait déclaré officieusement aux autorités mexicaines que la cellule criminelle qui avait assassiné le journaliste, le 15 mai 2017 à Culiacan, dans l'État de Sinaloa, à quelques rues des bureaux de Riodoce, appartenait à son organisation criminelle, mais qu'il ignorait le commanditaire.

Lors du procès à New York, l'avocat d'El Chapo a demandé à Damaso Lopez s'il connaissait Heriberto Picos Barraza, alias "Koala", et un autre des trois auteurs présumés du meurtre du journaliste.

Mais le juge a rejeté la question, et le "Licencié" n'a pas eu besoin d'y répondre.

Damaso Lopez, ancien directeur adjoint de la prison de haute sécurité de Puente Grande d'où s'était échappé en 2001 El Chapo, avait été arrêté le 2 mai 2017 à Mexico.

Son fils "Mini Lic" s'était rendu à l'agence américaine anti-drogue (DEA) en juillet de la même année.