Ligue 1: Lala délivre Strasbourg

Strasbourg (AFP) –

Publicité

Et Kenny Lala surgit: dans le temps additionnel le latéral droit de Strasbourg a crucifié Bordeaux et offert la victoire au Racing (1-0), qui retrouvera son hôte du soir en demi-finale de la Coupe de la Ligue dès mercredi.

Tout sourit aux Strasbourgeois en ce moment, qui remportent une quatrième victoire consécutive en L1 et confortent leur cinquième place au classement.

Avec 35 points en 22 journées de championnat, les hommes de Thierry Laurey peuvent tranquillement envisager le maintien et préparer sereinement la demi-finale qui a lieu dans quatre jours.

Bordeaux, qui restait sur deux succès de rang, a en revanche pris un coup derrière la tête avec ce coup de canon dans les ultimes secondes et recule à la 12e place.

Strasbourg a maîtrisé l'entame de la partie mais l'équilibre s'est peu à peu installé jusqu'à la pause entre deux équipes trop imprécises dans les transmissions pour être dangereuses.

Avant le festival de mauvaises passes des deux côtés, Adrien Thomasson a rasé le poteau droit de Benoît Costil (12). Seul frisson du premier acte dans le frigo de la Meinau.

Bordeaux a ensuite opté pour le pressing et gêné considérablement les Alsaciens qui sont toutefois restés les plus dangereux, notamment sur une frappe lointaine signée Ibrahima Sissoko détournée par Benoît Costil en corner (51).

Sans son métronome Jonas Martin, véritable liant entre les lignes, mais blessé à une cheville, le Racing a peiné à trouver des solutions.

Ludovic Ajorque, brillant à Monaco, a été muselé par la paire Jovanovic-Otavio.

En fin de partie, le Sud-Africain Lebo Mothiba a encore vu Costil s'interposer devant son astucieuse reprise au second poteau (83). Les Girondins ont aussi eu leur chance mais le coup franc de Kamano a été repoussé par le gardien Matz Sels (85).

C'est finalement Kenny Lala, élu ces derniers jours meilleur joueur de L1 pour le mois de décembre, qui a délivré les siens d'une belle frappe de l'extérieur du droit, au bout des arrêts de jeu (90+3). Acte 2 mercredi.