Accéder au contenu principal

Venezuela : libération des deux journalistes français de "Quotidien"

Manifestation de l'opposition à Caracas, mercredi 30 janvier 2019.
Manifestation de l'opposition à Caracas, mercredi 30 janvier 2019. Yuri Cortez, AFP

Deux jours après leur arrestation à Caracas, les deux journalistes français de l'émission Quotidien ont été libérés jeudi et devraient rentrer en France rapidement. "Ils vont bien", assure l'ambassadeur français au Venezuela.

PUBLICITÉ

La pression diplomatique a sans doute aidé. Les deux journalistes français de l'émission "Quotidien", sur la chaîne TMC, arrêtés mardi à Caracas ont été relâchés, jeudi 31 janvier, par les autorités vénézuéliennes après avoir été retenus pendant deux jours, ont annoncé sur Twitter l'émission et l'ambassadeur de France au Venezuela.

Pierre Caillé et Baptiste des Monstiers, "soulagés et un peu fatigués", "vont bien et vont quitter le Venezuela dans quelques heures", a précisé l'ambassadeur Romain Nadal. Ils filmaient mardi le palais présidentiel de Caracas quand ils ont été interpellés.

Deux journalistes chiliens, également arrêtés mardi soir près du palais présidentiel, ont, eux, été expulsés mercredi soir, tandis que deux journalistes vénézuéliens arrêtés au même moment ont été relâchés mercredi matin.

L'agence espagnole Efe a également rapporté la disparition de son photographe Leonardo Muñoz et du motard vénézuélien qui le transportait.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.