Accéder au contenu principal
SYRIE

Pour la coalition arabo-kurde, la "bataille finale" contre l'EI en Syrie est lancée

Une carcasse de voiture après les combats opposant les FDS à l'EI dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie.
Une carcasse de voiture après les combats opposant les FDS à l'EI dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie. Delil Souleiman, AFP
3 mn

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé samedi le lancement de leur "bataille finale" pour éliminer la menace du groupe État islamique (EI) dans leur ultime réduit, dans l'est de la Syrie.

Publicité

L'alliance arabo-kurde soutenue par Washington en Syrie a annoncé, samedi 9 février, avoir lancé sa "bataille finale" pour "éliminer" les jihadistes du groupe État islamique (EI) de leur ultime territoire dans l'est du pays en guerre.

>> À voir aussi : en Syrie, dans un camp d'internement de femmes jihadistes

"La bataille a commencé", a indiqué à l'AFP un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mustefa Bali. "Les forces des FDS ont lancé (...) la bataille décisive pour éliminer ce qui reste des terroristes" de l'EI, a-t-il souligné sur son compte Twitter.

Sur leur site Internet, les FDS annoncent "la bataille finale pour éliminer l'organisation terroriste Daech dans le village de Baghouz", utilisant un autre nom de l'EI en arabe.

Les jihadistes de l'EI tiennent encore dans la province de Deir Ezzor un secteur d'environ 4 km2, allant du village de Baghouz à la frontière irakienne, selon les FDS.

Ces derniers jours, toute progression au sol contre ce secteur avait été stoppée, les combattants des FDS sur le terrain assurant que les jihadistes utilisaient des civils comme boucliers humains.

20 000 civils évacués, plus de 500 combattants restants

Sur leur site Internet, les FDS expliquent toutefois que "plus de 20 000 civils ont été évacués" ces dix derniers jours.

"Entre 500 et 600 terroristes" se trouveraient encore dans ce réduit, selon le témoignage de personnes qui fuient le secteur, a indiqué à l'AFP Mustefa Bali, ajoutant que plusieurs centaines de civils y seraient encore également.

"La bataille sera terminée dans les jours à venir", a-t-il souligné.

"Les terroristes sont principalement des étrangers. Ces deux derniers mois, la plupart de ceux qui se sont rendus ou qui ont été arrêtés étaient des étrangers", a-t-il ajouté.

Avec le soutien de la coalition internationale emmenée par Washington, les FDS ont lancé en septembre leur offensive contre cet ultime réduit de l'EI, prenant les unes après les autres les localités tenues par les jihadistes.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.